Économie |

2017-12-01

L'Arabie saoudite promet de soutenir la monnaie yéménite


Un Yéménite compte des riyals yéménites dans une rue de Sanaa le 12 février. [Mohammed Huwais/AFP]
Un Yéménite compte des riyals yéménites dans une rue de Sanaa le 12 février. [Mohammed Huwais/AFP]

Le gouvernement yéménite compte sur l'apport de trésorerie de l'Arabie saoudite pour sauver l'économie et endiguer la chute du riyal yéménite, qui a perdu 50 % de sa valeur depuis le début de la guerre.

Le cours des devises fortes a augmenté de 100 % par rapport au riyal yéménite, le taux de change du dollar américain atteignant 400 riyals, et le riyal saoudien s'échangeant contre 115 riyals yéménites, par rapport à 215 et 64 riyals avant la guerre.

L'Arabie saoudite a récemment promis de déposer 2 milliards de dollars à la Banque centrale du Yémen pour soutenir la stabilité de la monnaie et l'importation de carburant, et elle a alloué des fonds pour aider la reconstruction et la réhabilitation des infrastructures au Yémen.

Ces fonds aideront l'éducation, la santé, les routes, l'électricité et l'eau, et ils seront fournis en janvier, selon l'accord conclu lors d'une réunion du 8 novembre à Riyad entre le président Abdrabbo Mansour Hadi et le prince héritier du royaume.

Hadi a annoncé le résultat de sa rencontre avec le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud lors d'une réunion avec ses conseillers à Riyad le 11 novembre.

Le Premier ministre yéménite Ahmed Obaid ben Daghr, le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Abdoulmalik al-Makhlafi et le vice-Premier ministre et ministre des Services civils Abdoulaziz Jabari participaient à cette réunion.

Hadi a affirmé le soutien continu du royaume au Yémen dans tous les domaines et champs du développement, des services et de la reconstruction, ont rapporté les médias locaux.

Le 26 novembre, Hadi a publié un décret ordonnant la création d'un comité ministériel pour coordonner et suivre la promesse saoudienne.

Stabilisation du riyal yéménite

Des économistes ont expliqué que ce dépôt permettra de stabiliser les taux de change et le riyal yéménite.

« Les deux milliards de dollars permettront de stabiliser les marchés de change, soutiendront la valeur du riyal et mettront fin à la dévaluation quotidienne », a déclaré à Al-Mashareq Mohammed Hassan Halbub, président de la Banque nationale du Yémen.

« Le jour suivant l'annonce du dépôt, la valeur du riyal yéménite a augmenté par rapport aux devises fortes, le [taux de change] face au dollar tombant de 440 à environ 400 riyals, et le riyal saoudien passant de 115 à 105 riyals », a-t-il précisé

Halbub a indiqué que le versement de deux milliards par l'Arabie saoudite encouragera le Fonds monétaire international (FMI) à payer 550 millions de dollars dans le cadre de son engagement au soutien de la stabilité du riyal yéménite.

Pour débloquer ces fonds, le FMI a stipulé que l'Arabie saoudite devait faire un effort pour aider l'économie yéménite et dépose des fonds pour soutenir la Banque centrale du Yémen.

« Le dépôt qui sera effectué par le royaume aidera la banque centrale à stabiliser la devise, financer le commerce et répondre aux engagements du gouvernement », a fait savoir Khalid Abadi, gouverneur adjoint de la Banque centrale du Yémen.

Ces engagements sont notamment l'importation de dérivés du pétrole et la fourniture d'électricité et d'autres services civils, a-t-il ajouté.

Le dépôt nécessite une vision claire

Selon Abadi, Riyad soutient et aide les institutions yéménites depuis des décennies, avec notamment un dépôt d'un milliard de dollars auprès de la Banque centrale du Yémen en 2012, a rapporté le journal Asharq al-Awsat.

Moustafa Nasr, président du Centre d'études et des médias économiques, a déclaré à Al-Mashareq que le soutien saoudien au riyal yéménite que constitue ce dépôt de deux milliards de dollars mettra fin au déclin de la valeur de la devise face aux monnaies étrangères.

Nasr a appelé l'Arabie saoudite à effectuer rapidement ce dépôt.

Il est important que « le gouvernement yéménite crée l'environnement nécessaire pour accélérer le processus de réception [des fonds] de la part du royaume et développe des mesures et un plan clair pour en bénéficier, comme cela a été convenu », a-t-il affirmé.

Nasr a expliqué qu'il existe un prérequis essentiel pour la délivrance du dépôt « qui est lié à l'efficacité de la Banque centrale à bénéficier de ce dépôt ».

Les performances de la Banque centrale à Aden sont encore inférieures à la moyenne, a-t-il déclaré, alors que le dépôt nécessite une vision claire sur les meilleurs moyens de l'utiliser pour aider l'économie yéménite.

L'économiste Abdoul Jalil Hassan a indiqué que le dépôt serait plus utile à l'économie yéménite s'il s'agissait d'un dépôt ouvert plutôt que fermé.

« Le système de dépôt ouvert permet à la Banque centrale d'en utiliser une partie pour financer l'importation de nourriture et de produits de base par le secteur privé, en plus de jouer son rôle principal dans le maintien de la stabilité financière et monétaire et le renforcement de la valeur du riyal yéménite », a-t-il expliqué.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 18
* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha

Di blue bubble 2 COMMENTAIRE (S)

yosuifalwan | 2017-12-04

Cette nouvelle est excellente.

Répondre
yosuifalwan | 2017-12-04

Ce rapport est exemplaire.

Répondre