Des ONG libanaises s'associent pour combattre l'extrémisme


Un groupe de jeunes et des membres d'organisations non gouvernementales participent à un atelier de responsabilisation pour les jeunes. [Photo fournie par Kawthar Abdoul Fattah]

Un groupe de jeunes et des membres d'organisations non gouvernementales participent à un atelier de responsabilisation pour les jeunes. [Photo fournie par Kawthar Abdoul Fattah]

  • + COMMENTAIRE MAINTENANT
  • Imprimer cet article
  • Augmenter Réduire

Plus de 35 organisations non gouvernementales (ONG) travaillant dans le développement de la jeunesse ont récemment terminé une initiative de neuf mois conçue pour les aider à combattre l'extrémisme de façon plus efficace en travaillant ensemble.

Les participants du programme « Les ONG sont plus fortes ensemble » se sont rassemblés le 18 décembre pour recevoir leurs récompenses à la fin de l'initiative, pendant laquelle ils ont échangé leurs expériences sur le développement des capacités des jeunes afin de les éloigner de l'idéologie extrémiste violente.

L'initiative a cherché à rapprocher des jeunes de tout le Liban souhaitant participer à un dialogue et une coopération efficace pour bâtir une société stable et pacifique, ont indiqué à Al-Mashareq des responsables du programme.

Ce programme, mis en place par l'Initiative de partenariat du Moyen-Orient-Association des anciens du Liban (IPMO-AAL), a permis aux ONG et aux jeunes de créer un partenariat et d'établir le dialogue avec des jeunes de toutes affiliations, obédiences et régions.

Il avait également pour but d'affiner l'ensemble de compétences et le rôle des jeunes pour les aider à créer le changement et à encourager la participation aux questions de communauté.

Les événements de mise en réseau organisés pendant cette initiative de plusieurs mois ont eu pour but « de dialoguer avec des jeunes de toutes les provinces », a déclaré Kawthar Abdoul Fattah, coordinatrice de la Bekaa-Centre pour Bena' Ajyal al-Salam.

L'objectif était de « transformer les tendances destructrices que peuvent avoir [les jeunes] pour leur futur que les jeunes pourraient avoir en tendances qui développent leurs capacités et leurs compétences grâce à des ateliers qui les responsabilisent », a-t-elle expliqué à Al-Mashareq.

Les tentatives des extrémistes de recruter ou d'endoctriner des jeunes pour soutenir ou accomplir des actes de violence sont incompatibles avec les principes de toutes les religions, a-t-elle précisé.

La mise en réseau inter-oganisationnelle de l'initiative est en phase avec la mission de construction de la paix de Bena' Ajyal al-Salam, son apologie de la démocratie et le développement et l'implication des jeunes et des femmes dans la vie politique, a-t-elle ajouté.

« Nous essayons à travers l'organisation et la mise en réseau avec d'autres ONG de supprimer les idées extrémistes [de la tête des jeunes] par le dialogue avec des éducateurs spécialisés et des ateliers de sensibilisation », a déclaré Abdoul Fattah.

Grâce aux programmes de Bena' Ajyal al-Salam, a-t-elle poursuivi, les jeunes de la Bekka-Centre et de la région de Majdal Anjar apprennent à reporter leur perspective loin de l'extrémisme et d'une idéologie déviante.

« Notre travail arrive à un moment où nous voyons des groupes terroristes qui essaient d'utiliser différents moyens pour recruter des jeunes avec un discours extrémiste », a-t-elle indiqué.

Assurer l'emploi des jeunes

L'Association caritative alaouite islamique dans la ville de Tripoli, dans le nord du pays, travaille avec plusieurs ministères et ONG pour assurer l'emploi des jeunes, a fait savoir Mohammed Ismaïl, un responsable de l'association.

« Nous avons réussi à garantir [des emplois] pour 130 jeunes hommes et garçons dans le cadre du projet "Argent liquide pour emploi" », a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Cette initiative de mise en réseau a eu un énorme impact sur le développement des compétences et des capacités des jeunes qui sont déterminés à avancer, a-t-il déclaré, en les aidant à trouver des moyens de se mettre en contact avec d'autres personnes dans le pays.

« La mise en réseau avec des ONG dans ces circonstances nous permet d'apprendre quelles ont été les expériences des autres dans l'éducation des jeunes sur les dangers d'être attiré par des groupes terroristes et une idéologie terroriste extrémiste », a-t-il expliqué.

« Aujourd'hui plus que jamais, nous avons besoin de mettre en réseau le travail des ONG et de bénéficier des expériences de chacun d'entre eux pour aider nos jeunes, les éduquer et développer leurs capacités », a-t-il ajouté.

Travailler ves un but commun

Les ONG ne communiquent en général pas efficacement entre elles afin de travailler à un but commun, a indiqué Nada Hamza, directrice générale de l'IPMO-AAL.

« Alors, nous avons pensé à les mettre en réseau, et nous avons lancé l'initiative "Les ONG sont plus fortes ensemble" en mars afin de bâtir des alliances et des partenariats entre les ONG pour qu'elles puissent travailler ensemble sur des questions sociales communes », a-t-elle expliqué à Al-Mashareq.

« La mise en réseau aide les jeunes à acquérir des compétences pour résoudre des conflits dans des équipes et des groupes », a-t-elle indiqué, ajoutant que les participants avaient choisi de travailler sur des sujets intéressants les jeunes, comme le développement rural et des jeunes, et la citoyenneté.

Les ONG ont également fait beaucoup d'efforts pour déterminer pourquoi certains jeunes sont enclins à être influencés par l'idéologie extrémiste, déterminant que cela était généralement dû à des circonstances difficiles, « comme le fait de ne pas pouvoir trouver de travail », a-t-elle poursuivi.

Le chômage est un élément majeur du glissement des jeunes vers l'extrémisme et le fait de rejoindre des groupes terroristes qui leur donnent de l'argent, a-t-elle déclaré.

L'initiative de mise en réseau a ouvert la porte à la création de partenariats et à l'échange d'expertises et d'expériences pour aider les jeunes libanais à gérer ces défis et d'autres auxquels ils sont confrontés, a indiqué Hamza.

AJOUTER UN COMMENTAIRE (Politique Commentaire) * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE

Test