Société

Les responsables libanais espèrent démontrer le succès des petites entreprises dans la création d'emplois pour les réfugiés syriens et les communautés d'accueil.


Le royaume projette de construire de nouveaux lieux et de faire venir des artistes internationaux comme Andrea Bocelli et le Cirque du Soleil, dans le but de développer le secteur du divertissement et de diversifier l'économie saoudienne.


La ville a réussi à garder la guerre à distance depuis que les membres de tribus locales ont repoussé les Houthis, mais elle porte toujours les stigmates du conflit.


Une initiative populaire lancée par un photojournaliste s'emploie à aider les habitants de villages isolés et appauvris.


Les montagnes de détritus échoués sur le littoral près de Kesrouan soulignent le besoin d'une solution durable à la crise de la gestion des déchets.


Les conditions de vie s'améliorent progressivement, le rétablissement des services publics et de la liberté de mouvement facilitant la reprise économique.


Le gouvernement a lancé une campagne de planning familial l'année dernière sous le slogan « Deux, ça suffit » pour essayer de contenir l'explosion démographique.


La décision du gouvernement d'octroyer une licence d'exploitation aux cinémas après des décennies d'interdiction suscite l'intérêt des réalisateurs et des entreprises du secteur.


Dans une nouvelle preuve des grandes réformes sociales, un festival d'humour amateur à Riyad a fait connaître au public saoudien cette forme d'art peu connue.


À travers des sessions de formation organisées dans des écoles libanaises, des initiatives de consolidation de la paix cherchent à favoriser le dialogue, la résolution de conflit et l'acceptation des autres.