Criminalité et Justice

Les nouvelles sanctions visant des personnes physiques et morales liées à un important financier du Hezbollah font partie d'une répression mondiale contre le blanchiment d'argent.


Une équipe mise en place par le Département de la Justice des États-Unis est arrivée à Beyrouth pour commencer ses enquêtes sur les réseaux de stupéfiants du Hezbollah.


Le Trésor américain a récemment imposé des sanctions à un réseau qui aidait le CGRI à fabriquer de la monnaie yéménite contrefaite à grande échelle.


Un tribunal militaire a prononcé des condamnations à mort à l'encontre de 13 accusés pour une attaque mortelle de 2014 contre un poste de contrôle près de la frontière avec la Libye.


Les procureurs des tribunaux militaires ont entamé des interrogatoires avant le procès de 41 inculpés accusés d'attentats contre des églises coptes dans trois villes égyptiennes.


Le parti soutenu par l'Iran a un long passé d'implication dans le trafic de drogue international, et utilise ces revenus pour acheter des armes, révèlent des articles de presse.


Les accusés reconnus coupables d'appartenance à « l'Etat islamique en Irak et au Levant » reçoivent des sanctions sévères en vertu de la loi anti-terroriste égyptienne de 2015.


En plus des dangers de l'addiction, les drogues nuisent à la société, car elles représentent une importante source de revenus pour les groupes extrémistes, affirment des experts.