http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/newsbriefs/2019/08/19/newsbrief-03

Le pétrolier iranien prend le large après sa détention à Gibraltar

Le pétrolier iranien au centre d'une dispute diplomatique a quitté Gibraltar, a rapporté l'AFP lundi 19 août.

Selon le site de surveillance Marine Traffic, le pétrolier géant -- qui avait été détenu depuis le 4 juillets au large de la côte de Gibraltar -- a levé l'ancre dimanche soir et a commencé de naviguer vers le sud.

Les autorités à Gibraltar n'ont pas confirmé son départ.

Gibraltar a saisi Grace 1 le 4 juillet sur des soupçons qu'il transportait le pétrole vers la Syrie en violation des sanctions de l'UE, provoquant une grave détérioration dans les relations entre Téhéran et Londres. L'Iran n'a cessé de nier toute violation.

Sa cour suprême a ordonné la libération du pétrolier jeudi dernier, et les autorités iraniennes disent qu'un nouvel équipage est arrivé pour conduire le navire -- renommé maintenant Adrian Darya -- et ses 2,1 millions de barils de pétrole.

Depuis lundi matin, le vaisseau a tourné vers l'est, et Marine Traffic rapporte que sa destination est Kalamata en Grèce.

Dans sa décision ordonnant la libération du pétrolier, le gouvernement de Gibraltar a affirmé qu'il avait reçu des garanties écrites de l'Iran que le navire ne se dirigerait pas vers les pays « soumis aux sanctions de l'union européennes ».

L'Iran a nié qu'il avait fait des promesses sur la destination du navire pour sécuriser sa libération.

Le Département d'État américain a menacer d'émettre une interdiction de visa pour toute personne travaillant à bord du navire.

Aimez-vous cet article?
0

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha