Les relations entre la Jordanie et les États-Unis reposent sur des fondations solides

La Jordanie et les États-Unis ont "construit une base solide ensemble", a déclaré le chargé d'affaires américaine Karen Sasahara lors de la célébration du Jour de l'Indépendance à l'ambassade américaine à Amman, mardi 2 juillet, a rapporté le quotidien Jordan Times.

Lors de la célébration, Sasahara a souligné l'anniversaire de 70 ans de relations diplomatiques entre la Jordanie et les États-Unis, reconnaissant que les deux pays étaient parfois en désaccord, mais "nous nous surveillons l'un l'autre".

"Depuis 1949, nos pays ont construit ensemble une base solide et nous apprécions profondément le leadership de la Jordanie", a souligné Sasahara, ajoutant que sous le roi Abdoullah, la Jordanie avait œuvré "pour faire progresser la paix et la modération dans une région souvent tourmentée".

La responsable américaine a également souligné que cette célébration marquait le 50e anniversaire de l’atterrissage sur la lune et que le regretté roi Hussein était "l’un des premiers à avoir jamais parlé à un satellite en orbite de la radio amateur en 1983, lorsqu’il avait parlé à l’astronaute Owen Garriott au moment où la navette spatiale Columbia survolait Amman".

Depuis 2014, plus d’une douzaine d’étudiants jordaniens ont participé au programme de stages de la NASA au centre de recherche Ames dans la Silicon Valley, dans le cadre d’un partenariat avec la Fondation du prince héritier, a annoncé l’ambassade américaine.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha