http://almashareq.com/fr/articles/cnmi_am/features/2019/03/18/feature-03

Sécurité |

L'interdiction du port d'armes améliore la sécurité à Shabwa

Un soldat yéménite inspecte des voitures à un poste de contrôle de la province de Shabwa et confisque toutes les armes dans le cadre d'une campagne de lutte contre le port d'armes dans la province. [Vidéo fournie par les forces d'élite de Shabwa]

Une campagne pour interdire le port d'armes à Ataq, capitale de la province de Shabwa, et d'autres districts, a aidé à instaurer la sécurité et la stabilité et à restreindre les déplacements des extrémistes et des hors-la-loi, ont rapporté des responsables.

Les forces d'élite de Shabwa ont mis en œuvre l'interdiction du port d'armes dans les districts où cela a été le plus répandu et le plus problématique, avant de l'appliquer à Ataq.

« Le port d'armes dans la capitale provinciale et les capitales d'autres districts est la cause directe du trouble à la paix publique et de la prolongation des conflits tribaux », a fait savoir à Al-Mashareq Nasser al-Qamishi, vice-gouverneur de Shabwa.

Un membre des forces d'élite de Shabwa inspecte un véhicule lors d'une campagne destinée à interdire le port d'armes, lancée en août à Ataq, capitale provinciale de Shabwa. [Photo fournie par les forces d'élite de Shabwa]

Un environnement qui permet aux éléments terroristes de se déplacer facilement avec leurs armes a alimenté un cycle de vengeance et de violence, a expliqué al-Qamishi.

La campagne d'interdiction de port d'armes du dernier trimestre de 2017 dans les quatre districts sud de Shabwa, après qu’Al-Qaïda a été chassé, a été une mesure importante, a-t-il déclaré.

Les forces d'élite de Shabwa ont commencé à la mettre en œuvre dans les districts de Rudum et Mayfaa en septembre 2017, et ceux d'Habban et al-Rawda le mois suivant.

La campagne d'Ataq a été lancée en août 2018 pour compléter les succès obtenus dans les capitales des districts, où Al-Qaïda a été chassé et la majeure partie des régions de la province a été débarrassée des éléments terroristes, a indiqué al-Qamishi.

Les habitants sont favorables à l'interdiction

« L'une des raisons du succès de cette campagne est la réponse positive des habitants et leur respect de l'interdiction du port d'armes », a fait savoir le lieutenant-colonel Mohammed Salem al-Buhr, commandant des forces d'élite de Shabwa.

Les habitants de Shabwa ont souffert pendant longtemps des conséquences négatives du port d'armes, a-t-il déclaré à Al-Mashareq, notant qu'ils ont aussi souffert lorsque Al-Qaïda contrôlait certaines zones, comme Azzan.

La campagne a connu d'importants succès en faisant baisser les représailles violentes dans les tribus locales et en empêchant de nouvelles flambées de violence, qui peut occasionnellement éclater à cause de différends mineurs, a fait savoir al-Buhr.

Avec l'interdiction de port d'armes, il est devenu difficile pour Al-Qaïda de mener des assassinats contre des dirigeants et membres des forces de sécurité, a-t-il rapporté.

« Dans les premiers jours de la mise en œuvre de la campagne à Ataq, plus de mille armes étaient portées à tous les points d'entrée de la ville », a-t-il fait savoir. « Aujourd'hui, ce chiffre est tombé à 100, après la mise en place de la campagne dans tous les districts de la province. »

« Les forces d'élite de Shabwa ne permettront pas la présence d'extrémistes d’Al-Qaïda ou de hors-la-loi, et elles ont tout leur possible pour protéger la vie des citoyens », a déclaré al-Buhr.

Restreindre les déplacements d’Al-Qaïda

Les succès obtenus à Shabwa en termes de défaite d’Al-Qaïda et de régulation du port d'armes ont été possibles « grâce aux efforts de la coalition arabe », a affirmé Wajdi Baoum al-Khulaifi, commandant des forces d'élite de Shabwa à Ataq.

Les Émirats arabes unis en particulier « ont aidé à la formation et à l'équipement des forces d'élite de Shabwa avec tout ce qui était nécessaire pour leur permettre d'accomplir leur tâche », a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

Al-Khulaifi a déclaré que la campagne se poursuit à Ataq et dans d'autres districts de la province de Shabwa pour maintenir la sécurité et la stabilité qui ont été atteintes.

L'objectif est de préserver les gains de sécurité et de garantir qu'ils demeurent, grâce à la coopération de toutes les agences de sécurité et de l'armée yéménite, a-t-il indiqué.

Jeudi 14 mars, les forces d'élite de Shabwa ont commencé à se déployer dans le district d'Ussaylan, a fait savoir al-Buhr.

Cette force d'élite dispose désormais d'une présence de sécurité dans seize districts de la province, et seuls deux districts restent : Ain and Bayhan, a-t-il indiqué à Al-Mashareq.

« Les forces d'élite de Shabwa se sont déployées dans le district d'Ussaylan pour lutter contre les éléments d’Al-Qaïda et le sécuriser comme tous les autres districts de la province », a-t-il ajouté.

« Les habitants locaux d'Ussaylan ont accueilli chaleureusement nos forces, car elles sont originaires du district », a-t-il poursuivi.

Les forces d'élite de Shabwa ont déjà chassé al-Qaïda de quinze districts de la province, a-t-il fait savoir, et elles comptent bien continuer jusqu'à ce que le groupe ait été complètement mis en déroute.

Se connecter via Twitter Se connecter via Facebook
Aimez-vous cet article?
26
3

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire Captcha
| 2019-04-21

La meilleure solution consiste à confisquer les armes des civils et à interdire la consommation du Gat.

Répondre