Terrorisme |

2017-12-26

Le Liban récupère des artefacts religieux volés par un groupe terroriste


L'armée libanaise a récupéré d'anciens objets religieux que le Front al-Nosra a volés au monastère de la ville syrienne de Maaloula en décembre 2013. [Photo publiée avec l'aimable autorisation de la Direction de l'armée libanaise]
L'armée libanaise a récupéré d'anciens objets religieux que le Front al-Nosra a volés au monastère de la ville syrienne de Maaloula en décembre 2013. [Photo publiée avec l'aimable autorisation de la Direction de l'armée libanaise]

Au début de décembre 2013, le Front al-Nosra (FAN), devenu Tahrir al-Sham, a fait irruption dans l'ancien monastère de Saint-Takla, dans la région de Qalamoun, en Syrie, et a enlevé 13 nonnes et trois travailleurs.

Les kidnappés ont été emmenés à Yabroud dans le nord de la Syrie avant d'être libérés le 10 mars 2014.

Dans leur mépris total pour les artefacts religieux et historiques, les éléments du FAN ont également vandalisé le monastère et volé tout son contenu pendant le raid.

Ceux-ci comprenaient des icônes, des croix, des cloches, des livres et des manuscrits religieux - qui ont tous une valeur religieuse et historique inestimable.

Quatre ans après l'incident, l'armée libanaise a annoncé qu'elle a récupéré une partie des objets volés dans la ville frontalière d'Arsal, dans le nord-est de la vallée de la Bekaa.

Le 12 décembre, les habitants d'Arsal ont remis à l'armée libanaise une cloche d'église et 11 anciens livres religieux en plusieurs langues qui ont été trouvés dans les camps de réfugiés de la ville.

Ces objets appartenaient au monastère de Maaloula en Syrie, à Qalamoun, qui a été "saisi par des groupes terroristes lors des événements en Syrie", a indiqué un communiqué de la Direction de l'orientation de l'armée.

Il a déclaré que les objets seront "remis au monastère à une date ultérieure".

Les artefacts seront à nouveau exposés

Mgr Luka al-Khoury de Saydnaya, l'assistant patriarcal à Damas, a déclaré à Al-Mashareq que les livres sacrés reçus par l'armée libanaise avaient été "volés au monastère", et nous attendons leur réception très prochainement pour vérifier s'ils incluent des manuscrits".

Ces livres sont "de valeur religieuse et historique", a-t-il dit.

Les éléments du FAN ont volé toutes les possessions du monastère et de l'église, a-t-il dit, notant que le nombre d'objets dérobés est "très élevé".

Ceux-ci incluent les cloches de l'église et une énorme statue de bronze de Jésus-Christ, dit-il.

Le patriarcat orthodoxe syrien à Damas "avait auparavant reçu de l'armée libanaise ce qui restait de la statue de Jésus-Christ, une cloche d'église et un certain nombre d'icônes qui remontent aux 15ème et 18ème siècles", a déclaré l'évêque al-Khoury.

"Nous sommes impatients de les exposer à nouveau au monastère, dont nous mettons la touche finale à sa réhabilitation", a-t-il indiqué.

Le monastère retrouve 'sa vie'

"Les objets volés au monastère de Maaloula ont une grande valeur artistique, historique et religieuse, ce qui les rend irremplaçables et très rares", a déclaré Lulu Saibaa, responsable de la documentation à l'Université de Balamand au nord du Liban.

"Les objets volés ont été pris à l'église John le Baptiste, à la grotte de St. Takla et à l'aile de la mère supérieure au monastère", a-t-elle dit à Al-Mashareq.

Les icônes volées remontent aux 15ème, 18ème, 19ème et début 20ème siècles, a-t-elle précisé.

Saibaa a ajouté qu'un grand nombre de bibles ornées et d'urnes saintes ont été également volées au monastère.

Tous les objets "ont une valeur religieuse et artistique rare et sont irremplaçables", a-t-elle souligné, ajoutant qu'ils ont été faits spécifiquement pour le monastère.

"Avec leur rétablissement progressif, le monastère retrouve son contenu et sa vie", a-t-elle dit.

Aimez-vous cet article?

Al icons no 6

0 COMMENTAIRE (S)

* INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE
Captcha