Liban : auto-liquidation d'une banque frappée par les sanctions américaines

La Banque centrale libanaise a annoncé jeudi 19 septembre qu'elle avait accepté la demande d'auto-liquidation reçue d'une banque frappée par les sanctions américaines le mois dernier pour des liens avec le Hezbollah, a annoncé l'AFP.

"Le gouverneur de la banque centrale, Riad Salameh, a annoncé aujourd'hui qu'il approuvait la demande présentée par Jammal Trust Bank SAL", a rapporté l'agence de presse nationale (ANI).

Le 29 août, Washington a imposé de lourdes sanctions financières à la Jammal Trust Bank, accusée d'avoir agi en tant qu'institution financière clé du Hezbollah.

Le Trésor américain a déclaré que la banque avait été utilisée pour permettre plusieurs activités financières du parti, "notamment pour envoyer des paiements aux familles des kamikazes".

Selon la NNA, Salameh a souligné que la valeur des actifs de la banque et de sa contribution à l'organisme national de garantie des dépôts était suffisante "en principe" pour rembourser tous les dépôts et remplir ses obligations.

Le Hezbollah, soutenu par l’Iran, est un groupe terroriste désigné par les États-Unis depuis 1997.

La Jammal Trust Bank s'était spécialisée dans le microcrédit dans les régions reculées du sud du pays, qui est également le fief du Hezbollah.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha