L'EIIS revendique l'attaque au Yémen contre des séparatistes à Aden

"L’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) a revendiqué vendredi 30 août un attentat suicide à la bombe qui aurait tué trois séparatistes dans la ville d’Aden, dans le sud du Yémen, a annoncé l’AFP.

L'attaque a blessé et tué "des membres de la ceinture de sécurité ... dans l'explosion d'un engin installé sur une moto dans la région de Saad à Aden", a déclaré l'EIIS via son bras de propagande Amaq, faisant référence à une force de séparatistes du sud qui contrôlent la ville.

Il s'agit de la première attaque de ce type à Aden depuis que les forces gouvernementales yéménites ont été expulsées de la ville le 10 août.

Un responsable de la sécurité a déclaré à l'AFP qu'un "kamikaze avait percuté avec sa moto piégée un véhicule du Conseil de transition du Sud dans un rond-point du district de Sheikh Saad" dans le nord d'Aden.

Trois des personnes à bord du véhicule ont été tuées et un nombre inconnu blessé, y compris des civils à proximité d'un marché animé, a déclaré la source.

Lors d'une attaque séparée, le chef militaire des forces de la ceinture de sécurité a survécu à l'attaque à la bombe au bord de la route sur son convoi dans le centre d'Aden, qui a blessé cinq de ses gardes, ont indiqué des sources de sécurité.

La force de la ceinture de sécurité, dominée par le Conseil de transition sud-séparatiste, a de nouveau pris le contrôle d'Aden, capitale intérimaire du Yémen, jeudi, à la suite d'affrontements avec les forces gouvernementales qui étaient rentrées dans la ville quelques heures auparavant.

Aimez-vous cet article?
0
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha