L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis réitèrent leur appel en faveur de négociations de paix dans le sud du Yémen

L'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ont renouvelé lundi 26 août leur appel à des pourparlers de paix entre le gouvernement du Yémen et les séparatistes du Sud, a rapporté l'AFP.

Le gouvernement yéménite avait précédemment affirmé qu'il ne participerait aux négociations qu'après le retrait des forces séparatistes des positions qu'ils avaient saisies dans la capitale intérimaire Aden au début du mois.

Riyad et Abou Dhabi soutiennent tous deux le gouvernement du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi, mais le gouvernement a ouvertement accusé les EAU de soutenir les forces fidèles au Conseil séparatiste de transition du Sud (CTS).

La force de la ceinture de sécurité soutenue par les Émirats arabes unis, dominée par les loyalistes du CTS, a pris le contrôle d'Aden le 10 août à la suite d'affrontements meurtriers avec les troupes gouvernementales qui ont fait au moins 40 morts.

Dans une déclaration commune lundi, les ministères des Affaires étrangères saoudien et émirati ont exhorté les deux parties à coopérer avec un comité de la coalition arabe et à participer à des pourparlers dans la ville saoudienne de Djeddah.

Les deux pays "appellent à un engagement rapide dans le dialogue de Djeddah appelé par l'Arabie saoudite à s'attaquer aux causes et aux conséquences de l'évolution de la situation dans certaines provinces du sud", ont-ils déclaré.

Le ministre des Affaires étrangères saoudien, Adel al-Jubeir, a également exhorté les deux parties à résoudre leurs différends par le dialogue.

Il a déclaré que l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis ne ménageraient aucun effort pour assurer la sécurité et la stabilité dans le sud du Yémen.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500