L'ONU qualifie de "désespérée" l'aide financière au Yémen

L'ONU a déclaré mercredi 21 août qu'elle était "désespérée" d'obtenir des fonds pour le Yémen, après avoir été contraint d'arrêter les programmes d'aide en raison d'un manque de liquidités qui menace de réduire les rations alimentaires pour 12 millions de personnes, a rapporté l'AFP.

Plusieurs programmes "ont été contraints de fermer leurs portes au cours des dernières semaines et de nombreux projets de grande envergure conçus pour aider les familles démunies et affamées n'ont pas pu démarrer", a déclaré Lise Grande, coordinatrice humanitaire des Nations Unies pour le Yémen.

"Il s’agit de la plus grande opération humanitaire au monde face à la pire crise humanitaire", a-t-elle indiqué dans un communiqué.

"Nous sommes désespérés pour les fonds promis".

Sur 34 programmes prévus pour 2019, seuls trois ont été financés pour l'ensemble de l'année, a déclaré l'ONU.

Vingt-deux autres programmes risquent d'être fermés au cours des deux prochains mois si aucun financement n'est trouvé, tandis que les rations alimentaires pour 12 millions de personnes seront réduites.

Au moins 2,5 millions d'enfants souffrant de malnutrition ne pourront pas accéder à des services de sauvetage.

Grande a déclaré que moins de la moitié des 2,6 milliards de dollars promis pour cette année avaient été reçus.

L'ONU a annoncé qu'elle avait été contrainte de suspendre la plupart des campagnes de vaccination du pays en mai, alors que les projets de construction de 30 nouveaux centres de nutrition avaient été suspendus.

Une station d'épuration qui purifie l'eau utilisée pour irriguer les champs agricoles a été fermée en juin, a-t-elle ajouté.

L'ONU avait annoncé le 9 août qu'elle allait reprendre les livraisons de vivres dans les zones contrôlées par les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran, après une pause de deux mois.

Le Programme alimentaire mondial (PAM) avait suspendu les distributions dans les territoires contrôlés par les Houthis en juin, à la suite d'accusations de "détournement d'aides alimentaires" visant des civils yéménites.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha