Une délégation saoudo-émiratie à Aden pour discuter du retrait des séparatistes

Une délégation militaire conjointe saoudienne et émiratie est arrivée à Aden jeudi 15 août pour discuter du retrait des séparatistes du sud des positions qu'ils ont prises dans la capitale par intérim, ont indiqué à l'AFP des sources gouvernementales et séparatistes.

La délégation est arrivée dans la ville "pour discuter de la question du retrait des forces de la ceinture de sécurité du sud des camps gouvernementaux et des positions qu'ils ont saisies la semaine dernière", a déclaré à l'AFP une source du gouvernement du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi.

Une source du Conseil de transition du Sud (CTS) a confirmé leur arrivée, affirmant que "nous aurions des entretiens avec eux", sans fournir plus de détails.

Les forces fidèles au CTS, qui cherchent à acquérir une indépendance dans le sud du Yémen, ont saisi samedi le palais présidentiel à Aden après des affrontements avec les forces loyales à Hadi ayant fait 40 morts.

La coalition arabe a condamné cette prise de contrôle et exhorté la force de la ceinture de sécurité à se retirer des positions qu’elle avait capturées, appelant à des pourparlers de paix pour résoudre le conflit.

L'ambassade du Yémen à Washington, citant le ministère des Affaires étrangères, s'est félicitée mercredi de l'initiative saoudienne de s'attaquer au "coup d'État" à Aden.

Mais dans un tweet, les séparatistes "doivent d'abord s'engager à se retirer totalement des zones saisies de force par le STC au cours des derniers jours avant le début des négociations".

Le CST a exprimé sa volonté de participer aux pourparlers, mais n'a donné aucun signe indiquant qu'il était prêt à se retirer, ont déclaré des sources de sécurité proches du mouvement.

Aimez-vous cet article?
1
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha

Que Dieu guide le Yémen vers ce qui est bon! Aller de l'avant!

Répondre