Pompeo dit qu'il irait 'volontiers' à Téhéran

Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a déclaré jeudi 25 juillet qu'il se rendrait "avec plaisir" à Téhéran pour discuter des tensions entre les deux pays à la suite des sanctions américaines sur la république islamique, a rapporté l'AFP.

Pompeo a expliqué dans un entretien avec Bloomberg qu'il apparaîtrait volontiers sur la télévision iranienne pour expliquer le raisonnement américain derrière les sanctions.

"Je serais heureux de pouvoir parler directement au peuple iranien (...) de ce que leur leadership a fait et de la manière dont il a nui à l'Iran", a-t-il déclaré.

Le ministre des Affaires étrangères iranien, Mohammad Javad Zarif, a confié de nouvelles accusations, lors d'une visite à l'ONU la semaine dernière, selon lesquelles les États-Unis utilisaient les sanctions pour lancer un "terrorisme économique".

Pompeo a écarté les accusations jeudi, accusant le guide suprême Ali Khamenei.

Il a déclaré que l'objectif américain était de "créer autant de stabilité que possible au Moyen-Orient".

"Alors nous avons rompu l'accord nucléaire, nous avons cessé de leur donner de l'argent, nous avons fait pression sur le régime iranien et nous le forçons à prendre des décisions difficiles sur la façon dont ils vont se comporter", a affirmé Pompeo.

"Nous voulons un changement de comportement de la part des dirigeants iraniens afin que le peuple iranien puisse finalement obtenir ce qu'il mérite".

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha