Le Liban arrête un baron de la drogue du captagon, selon la police

La police libanaise a annoncé mercredi 19 juin avoir arrêté un "important" baron du trafic de drogue soupçonné de faire passer clandestinement d'importantes cargaisons de captagon ressemblant à l'amphétamine vers au moins six pays, a rapporté l'AFP.

Le suspect âgé de 31 ans "était un professionnel du trafic de contrebande dans les pays arabes depuis environ six ans", ont déclaré les forces de sécurité intérieure, sans nommer l'homme.

Il a avoué avoir mené "12 opérations de trafic en Égypte, au Qatar, au Yémen, aux Émirats arabes unis, au Soudan et en Arabie saoudite", ont-t-elles déclaré dans un communiqué.

Il était "l'une des principales personnes impliquées" dans le trafic de captagon du Liban au Golfe, a indiqué le communiqué.

Il a été arrêté dans la vallée de la Bekaa dans un raid coordonné avec la Direction du contrôle des stupéfiants de l'Arabie saoudite, a précisé le journal.

Quatre autres membres du même réseau de passeurs - deux Libanais et deux Syriens - ont également été arrêtés, selon le communiqué.

Le Liban avait précédemment arrêté plusieurs envois de drogue vers les pays du Golfe, notamment l'Arabie saoudite.

En mai, un ressortissant saoudien avait été appréhendé à l'aéroport de Beyrouth lorsqu'il transportait environ 10 kilogrammes de drogue.

En avril, le gouvernement a saisi plus de 800 000 pilules d’une valeur d’environ 12 millions de dollars, en coordination avec les autorités saoudiennes.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire