L'ONU demande aux partis yéménites de se retirer d'al Hodeidah

Le Conseil de sécurité des Nations unies a exhorté jeudi 18 avril le gouvernement yéménite et les milices Houthi (Ansarallah) soutenues par l'Iran à retirer leurs forces de la ville clé d'al Hodeidah "dès que possible", conformément à un accord de cessez-le-feu conclu il y a quatre mois.

Le conseil a annoncé dans une déclaration unanime qu'il "surveillera le respect par les parties des plans de redéploiement" dans l'attente du rapport du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, sur le respect des engagements pris par les deux parties, a rapporté l'AFP.

Le redéploiement des forces avait été convenu en décembre dans le cadre d'un accord de cessez-le-feu conclu en Suède qui offrait le meilleur espoir depuis des années pour mettre fin à la guerre qui a poussé le Yémen au bord de la famine.

Le conseil a exprimé sa "grave préoccupation" du fait que les accords ne sont pas appliqués depuis quatre mois, mais il n'y avait aucune menace de sanctions contre ceux qui bloquent l'effort de paix.

L'envoyé de l'ONU, Martin Griffiths, a déclaré lundi au conseil que le gouvernement et les Houthis avaient accepté les détails opérationnels du premier retrait longtemps retardé des forces d'al-Hodeidah.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500