Un tribunal égyptien condamne 18 personnes à la peine de prison à vie pour avoir rejoint l'EIIS

Un tribunal égyptien a condamné samedi 30 mars 18 personnes à la prison à vie pour avoir rejoint "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) et planifié d’attaquer des églises à la bombe, a annoncé l'AFP.

Le tribunal pénal du Caire, chargé de la sécurité de l'État, a appris que certains des accusés avaient suivi un "entraînement militant" en Libye et en Syrie.

La poursuite judiciaire qui a mené l'enquête a accusé les hommes condamnés d'avoir planifié un "attentat suicide à la bombe" en juillet 2017 dans une église d'Alexandrie, a déclaré une source judiciaire.

Ils ont également été reconnus coupables de tentative d'attentat à la bombe sur un magasin d’alcool la même année dans la ville de Damietta, à 200 km au nord-est de la capitale.

L'EIIS a revendiqué la responsabilité des attentats à la bombe perpétrés contre deux églises en avril 2017, qui ont tué 45 personnes. L'une des églises visées était une cathédrale copte à Alexandrie.

Les jugements de samedi ont ciblé 30 accusés au total. Huit ont été condamnés à 15 ans de prison et quatre autres à 10 ans de prison.

Tous ont été reconnus coupables d’être entrés dans un "groupe terroriste", d’avoir planifié des actes terroristes ainsi que de possession d’explosifs, d’armes à feu et de munitions, a précisé la source.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire