Le dirigeant iranien qualifie l'économie de son pays de "problème urgent"

Le chef suprême de l'Iran, l'ayatollah Ali Khamenei, a déclaré que les difficultés économiques des Iraniens étaient le principal et le plus urgent problème du pays dans un message diffusé jeudi 21 mars à la télévision nationale, a rapporté l'AFP.

L'Iran a été confronté à des difficultés économiques croissantesau cours des 12 derniers mois et le renouvellement des sanctions américaines a provoqué une onde de choc dans son économie.

"Ces derniers mois, les difficultés des moyens de subsistance de la population se sont multipliées, a déclaré Khamenei dans un message préenregistré diffusé à l’occasion du nouvel an iranien.

"L’économie est le problème urgent du pays, c’est le problème le plus grave et le plus important du pays", a-t-il ajouté, évoquant la dévaluation de la monnaie nationale, la baisse du pouvoir d’achat et la chute de la production.

Le Fonds monétaire international a annoncé que l'économie iranienne était entrée en récession en 2018 et prévoyait une baisse de 3,6% du produit intérieur brut (PIB) pour 2019.

Le président iranien Hassan Rouhani a également mis l'accent sur les sanctions imposées par les États-Unis dans son message du nouvel an diffusé à la télévision nationale immédiatement après celui de Khamenei.

Rouhani, qui fait l’objet de critiques croissantes de la part de ses opposants politiques pour mauvaise gestion de l’économie, a appelé toutes les branches du gouvernement, les forces armées et la population à mettre de côté leurs différences et à partager le fardeau des "problèmes et de l'instabilité économiques".

Des manifestations populaires se sont tenues en Iran ces dernières semaines, appelant le régime à concentrer son attention et ses ressources sur des questions intérieures au lieu de déclencher des conflits à l'étranger dans des pays tels que la Syrie, le Liban et le Yémen.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha