Les États-Unis sanctionnent des milices soutenues par l'Iran se battant en Syrie

Le Trésor américain a annoncé des sanctions jeudi 24 janvier sur deux milices soutenues par l'Iran se battant en Syrie, a rapporté l'AFP.

La division afghane Fatemiyoun et la brigade pakistanaise Zaynabiyoun ont été placées sur la liste noire des finances, qui vise à leur couper l'accès aux réseaux financiers internationaux pour étouffer leurs opérations.

Les deux milices sont recrutées par le Corps des gardes de la révolution islamique (CGRI) en Iran parmi les communautés de réfugiés et de migrants vivant en Iran et sont envoyées se battre pour le régime syrien, a annoncé le Trésor.

"Le régime iranien brutal exploite les communautés de réfugiés en Iran (…) et les utilise comme boucliers humains pour le conflit syrien", a déclaré le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

"Le ciblage par le Trésor des milices soutenues par l'Iran et d'autres étrangers menant le combat par procuration fait partie de notre campagne de pression en cours visant à fermer les réseaux illicites utilisés par le régime pour exporter le terrorisme et les troubles à travers le monde", a-t-il indiqué.

Le Trésor a également désigné pour les sanctions la compagnie Qeshm Fars Air, contrôlée par la compagnie aérienne Mahan Air,déjà sanctionnée, et la société Flight Travel LLC basée en Arménie, qui commercialise pour le compte de Mahan.

Qeshm Fars était un transporteur dormant jusqu'en 2017, date à laquelle il a été relancé pour acheminer des passagers et du fret à Damas depuis l'Iran avec deux avions B747 pour le compte du CGRI.

Le transporteur est composé d'employés de Mahan Air et reçoit l'assistance technique de Mahan, a déclaré le Trésor.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500