Armée : 450 extrémistes tués dans l'offensive du Sinaï

L’armée égyptienne a annoncé mardi 16 octobre que 450 extrémistes auraient été tués au cours de son offensive de huit mois contre "l’État islamique en Irak et en Syrie" (EIIS) dans la péninsule du Sinaï.

L'armée a lancé en février une opération à grande échelle baptisée "Sinaï 2018" pour débarrasser le Sinaï des extrémistes de l'EIIS après l'attaque d'une mosquée au nord de la péninsule qui a coûté la vie à plus de 300 personnes.

Depuis le début de la campagne, 450 extrémistes auraient été tués "dans le nord et le centre du Sinaï par des soldats et des policiers", a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'armée, Tamer al-Rifaie.

Selon les chiffres de l'armée, une trentaine de soldats ont été tués au cours de l'opération.

Un état d'urgence national a été imposé en avril dernier à la suite de deux attentats-suicides à la bombe commis contre des églises revendiquées par l'EIIS.

Mardi, le président Abdel Fattah al-Sissi a prolongé la mesure de trois mois supplémentaires.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire