Une frappe aérienne tue le chef de la propagande d'al-Qaïda au Yémen

Le chef de la propagande d'al-Qaïda dans la péninsule arabique figurait parmi les six extrémistes tués dans deux frappes aériennes distinctes au Yémen, a fait savoir l'AFP jeudi 21 décembre.

Abou Hajar al-Makki, originaire d'Arabie saoudite, et trois autres militants de l'AQPA ont été tués lorsqu'un raid aérien a fait exploser leur véhicule dans la région de Wadi Obeida, dans la province de Marib, à l'est de Sanaa, selon des sources tribales.

Une autre frappe ayant ciblé un deuxième véhicule a tué deux autres militants de l'AQPA dans la même zone, ont-ils ajouté.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire