Une bombe tue 6 policiers dans la capitale égyptienne

Un attentat à la bombe a tué six policiers à un poste de contrôle au Caire vendredi 9 décembre, le plus récent d'une série d'attaques dans la capitale égyptienne visant les forces de sécurité et les responsables, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

L'attaque a eu lieu dans le quartier de Talibiya à l'ouest de la capitale, peu avant les prières musulmanes hebdomadaires et lorsque les rues du Caire sont la plupart du temps vides, a rapporté l'AFP.

Les corps ensanglantés de plusieurs policiers pouvaient être vus sur le site de l'explosion, à côté des véhicules de police qui y avaient été stationnés.

Le mouvement Hasm, un groupe militant qui a revendiqué une série d'attaques récentes, a déclaré qu'il était derrière l'attentat, dans un communiqué diffusé sur les médias sociaux.

La police a bouclé le secteur avec du ruban jaune pendant qu'elle recherchait plus d'explosifs.

Le ministère de l'Intérieur a déclaré dans un communiqué que la bombe a explosé à côté d'un poste de contrôle, tuant deux officiers, un policier et trois conscrits.

Trois autres conscrits ont été blessés.

Les militants ont attaqué à maintes reprises des policiers et des soldats ces dernières années, la plupart des attaques menées au Sinaï par une branche de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" (EIIL).

Mais les militants ont également ciblé les forces de sécurité et les responsables gouvernementaux dans la capitale.

La plupart des attaques du Caire ces derniers mois ont été rvendiquées par deux groupes militants peu connus, Liwaa al-Thawra ainsi que le Mouvement Hasm.

L'attaque à l'explosif de vendredi a eu lieu quelques jours après que le ministère de l'Intérieur ait déclaré que la police avait tué trois membres du Mouvement Hasm dans le sud de l'Egypte et des semaines après avoir annoncé la dissolution d'une cellule du groupe.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500