Politique

Le Prince héritier du Bahreïn désigné nouveau Premier ministre

Par l'AFP

image

Des affiches lamentant le décès du Premier ministre du Bahreïn, le Prince Khalifa bin Salman al-Khalifa, sur une autoroute à Manama le 11 novembre. [Mazen Mahdi/AFP]

Le prince héritier du Bahreïn, Cheikh Salman bin Hamad al-Khalifa, a été désigné premier ministre mercredi 11 novembre après le décès de son grand oncle, qui a détenu le poste depuis l'indépendance en 1971.

Le prince Khalifa bin Salman al-Khalifa, le plus ancien premier ministre au monde, est décédé mercredi à l'âge de 84 ans suivant un traitement médical aux États-Unis.

Son successeur, qui est d'une nouvelle génération de dirigeants du Golfe éduqués en occident, a tenté d'établir des ponts avec les rivaux.

Après des études aux États-Unis et en Grande-Bretagne -- y compris un diplôme de master de l'Université de Cambridge -- il avait occupé le poste de vice-premier ministre du Bahreïn et il est l'adjoint au commandant suprême de la Force de défense du Bahreïn.

image

Le Prince héritier du Bahreïn Cheikh Salman bin Hamad al-Khalifa (centre) est vu ici dans cette photo d'archive prise le 28 octobre, 2019. Il a été désigné premier ministre le 11 novembre après le décès de son prédécesseur, qui avait occupé le poste depuis l’indépendance en 1971. [Mazen Mahdi/AFP]

Le roi Hamad a émis un décret royal désignant son fils chef du conseil des ministres avec effet immédiat, a annoncé l'Agence de presse du Bahreïn.

Les funérailles du prince Khalifa auront lieu après le rapatriement de son corps. Le Bahreïn observera un deuil officiel d'une semaine, et les drapeaux seront mis en berne. Les ministères et départements du gouvernement seront fermés pendant trois jours.

Les chefs du Golfe ont rendu hommage, louant la longue carrière du chef vétéran « qui a façonné l’histoire récente du Bahreïn », d'après le souverain de Dubaï Cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum.

Le prince Khalifa a joué un rôle clé dans les affaires politiques et économiques du Bahreïn, y compris la préparation du terrain pour un referendum qui a mis fin aux réclamations du Shah d'Iran de l’archipel du Golfe.

Le prince Khalifa a lutté pendant des années pour établir le Bahreïn comme pôle régional financier. Contrairement aux autres pays du Golfe, le royaume a seulement de modestes ressources pétrolières.

Travaillant de près avec son frère, feu l'émir Cheikh Issa bin Salman al-Khalifa, il a favorisé de fortes relations avec Washington.

Ces relations ont continué à se développer, et aujourd'hui le Bahreïn abrite la cinquième flotte de la marine américaine étant l'un des alliés les plus fiables de Washington dans la région.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500