Sécurité

La coalition arabe déjoue une attaque Houthie contre l'Arabie saoudite

Par Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Une photo prise le 19 juin 2018 à Abou Dhabi montrant les drones Ababil de fabrication iranienne que les forces armées émiraties disent qu'ils ont été utilisés par les Houthis au Yémen dans les combats contre les forces de la coalition arabe. [Karim Sahib/AFP]

La coalition arabe a indiqué mercredi 28 octobre qu'elle a intercepté six drones chargés d'explosifs et un missile balistique qui ont été tirés sur l'Arabie saoudite par les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran.

« Les défenses aériennes de la coalition ont abattu six drones chargés d'explosifs qui ont été délibérément tirés par la milice Houthie mercredi pour cibler des installations civiles en Arabie saoudite», a fait savoir le porte-parole de la coalition le colonel Turki al-Maliki.

D'après la chaîne de télévision Al-Hadath, les défenses aériennes saoudiennes ont également intercepté un autre missile balistique Houthi ciblant Jizan au sud-ouest du royaume.

Les Houthis ont mené une série d'attaques contre le royaume , y compris cinq autres attaques aux drones la semaine dernière.

Al-Maliki a accusé les Houthis « et ceux qui les soutiennent » d'attaquer à plusieurs reprises des cibles civiles en violation du « droit humanitaire international et les normes et les valeurs humaines ».

Il a promis que tous ceux qui ont planifié et mené des attaques contre des civils et des cibles civiles doivent être tenus responsables, et a affirmé que le Commandement conjoint de la coalition prend les mesures nécessaires pour protéger les civils et les installations civiles.

'Guerre par procuration' pour l'Iran

« Les attaques Houthis aux drones, artillerie et missiles sur les civils et les installations civiles à l'intérieur et à l'extérieur du pays sont des tentatives pour camoufler leurs défaites et marquer une victoire médiatique», a indiqué le porte-parole de l'armée yéménite le général de brigade Abdo Majali.

L'analyste politique Adel al-Shoujaa a accusé les Houthis de « mener une guerre par procuration au profit de l'Iran » et a noté quel'Iran leur fournit l'expertise militaire.

« De hauts commandant iraniens ont reconnu que l'Iran a transféré sa technologie militaire aux Houthis», a-t-il confié à Al-Mashareq.

L'Iran a soutenu les Houthis pendant des années avec des armes, experts et technologie, et maintenant ils possèdent des drones et missiles balistiques, a souligné l'analyste politique Waddah al-Jalil à Al-Mashareq.

Ces « armes sophistiquées » ne faisaient pas partie de la cache volée par les Houthis à l'armée yéménite lorsqu'ils ont mené leur coup d'État en 2014, a--il dit.

« Cela montre que l'intervention iranienne a progressivement renforcé les capacités des Houthis jusqu'à ce qu'ils sont devenus capables de cibler le territoire saoudien avec des drones et missiles balistiques», a-t-il signalé.

Avertissement de l'ambassade américaine

Avant les attaques de mercredi, des responsables américains avaient plus tôt dans la journée mis en garde contre une possible frappe sur Riyad, a rapporté l'AFP.

Les Houthis ont intensifié les attaques sur l'Arabie saoudite voisine, ciblant principalement les provinces du sud le long de leur frontière commune.

L'ambassade américaine à Riyad a prévenu les citoyens américains dans la capitale de rester « vigilants » et « prendre les précautions nécessaires ».

« L'ambassade suit les rapports de possibles attaques aux drones ou missiles qui peuvent être tirées en direction de Riyad aujourd'hui», a affirmé l'ambassade dans un communiqué sur son site web.

Les Houthis avaient ciblé dans le passé Riyad, située à 700 kilomètres au nord de la frontière avec le Yémen, avec des missiles et drones, et la coalition réclamant l'interception de plupart d’entre eux.

Les attaques surviennent au milieu de combats intenses ces derniers mois alors que les Houthis tentent de saisir le contrôle de la province de Marib -- le dernier bastion du gouvernement au nord.

Êtes-vous satisfait du niveau de sécurité dans votre pays ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500