Terrorisme

Un transfuge du Hezbollah dévoile la « vérité » sur le parti

Waleed Abou al-Khair au Caire

image

Cette capture d’écran montre le plus récent compte du transfuge du Hezbollah, dont les anciens comptes ont été fermés après que la cyber-armée du Hezbollah l’a signalé à Twitter, l’accusant de ne pas avoir respecté les conditions générales du site. [Photo extraite des réseaux sociaux]

De récents transfuges du Hezbollah libanais ont donné plusieurs raisons pour avoir quitté le parti, faisant part de leur refus de ses politiques et ses actions au Liban et de son ingérence continue dans la guerre sanglante en Syrie.

L’un de ces transfuges a attaqué le Hezbollah sur Twitter, décrivant le parti de l’intérieur et dévoilant certains de ses secrets.

Ce transfuge, dont le nom n’a pas été divulgué pour des raisons de sécurité, a accordé à Al-Mashareq une longue interview sur son vécu au sein du parti.

Al-Mashareq : Quand avez-vous rejoint le Hezbollah ?

image

Des éléments des brigades de résistance du Hezbollah, ici au Liban, recevraient un entraînement au maniement des armes, mais pas autant que les éléments principaux du parti. [Photo du site d’information Al-Ahed]

image

L’organisation des Scouts de l’Imam al-Mahdi est l’un des principaux viviers de recrutement du Hezbollah. [Capture d’écran d’une vidéo publiée sur YouTube par les Scouts al-Mahdi]

Transfuge : J’y suis entré quand j’étais adolescent, en 1986. J’avais été recruté pendant une période de déplacement forcé lors de la guerre civile au Liban. Le parti recrutait alors des enfants et des adolescents et leur lavait le cerveau en leur inculquant des idées centrées sur la création d’une République islamique au Liban.

Je suis tombé dans ce piège parce que j’étais jeune. Nous avons été élevés avec des slogans comme l’hostilité envers l’Occident et, plus important encore, l’obéissance au Guide suprême iranien.

Nous étions totalement emplis de haine pour tout ce qui contredisait nos croyances. Nous avons mené simultanément plusieurs guerres contre le Mouvement Amal et le Parti communiste pour resserrer notre emprise sur la région.

J’ai été formé et chargé de mener des activités non militaires hors du Liban, notamment de surveiller et d’espionner l’opposition iranienne.

Al-Mashareq : Pourquoi avez-vous quitté le parti ?

Transfuge : J’ai quitté le parti après avoir acquis la conviction qu’il n’a rien à voir avec Dieu et que son orientation religieuse n’est qu’un moyen de parvenir à ses fins. J’étais opposé aux assassinats, aux batailles qui ont détruit le Liban et à la pression constante visant à agiter les pays du Golfe et à créer des dissensions au Liban.

Je n’aimais pas le fait que l’activité du Hezbollah sabote l’économie du Liban et protège les corrompus. J’étais également opposé au fait de mener une guerre contre le peuple syrien.

Al-Mashareq : Quel est le but de vos Tweets ?

Transfuge : J’ai activé un compte Twitter nommé « Hizbullah Defector », après quoi le hashtag Hizbullah Defector est devenu viral. Le but de mes tweets est d’informer les Libanais sur le Hezbollah et avertir les Arabes et le monde du danger du Hezbollah.

J’estime qu’il est de mon devoir de faire connaître au monde la vérité sur sa nature criminelle, son histoire sanglante et ses activités visant à terroriser le Liban, les pays arabes et le monde.

Je voulais révéler au grand jour la culture de haschisch du parti, son implication dans le commerce de la drogue hors du Liban et son rôle dans le blanchiment d’argent et la contrebande.

J’ai été le premier à dénoncer l’utilisation par le parti du port, de l’aéroport et des points de passage terrestres de Beyrouth pour transporter ses armes et ses combattants et échapper aux taxes sous prétexte qu’ils sont destinés à la « résistance ». Mon objectif est de faire en sorte que les armes au Liban soient uniquement entre les mains du gouvernement libanais.

Al-Mashareq : Votre compte a-t-il fait l’objet de menaces ou de cyberattaques ?

Transfuge : J’ai reçu des menaces et de fausses promesses. On m’a offert de l’argent pour me faire taire. J’ai été menacé quotidiennement par le parti, qui a menacé de me tuer et de me soumettre aux pires formes de torture.

Des éléments du Hezbollah ont menacé de faire du mal à ma famille et de me poursuivre partout dans le monde. J’ai été attaqué par la cyber-armée du parti, et mon compte a été piraté plus de trente fois. Je risque toujours d’être banni de Twitter car un grand nombre de signalements sur Twitter m’accusent d’enfreindre les conditions générales du site.

Al-Mashareq : Avez-vous remarqué un quelconque mécontentement dans les rangs du Hezbollah ?

Transfuge : Oui, il y a des histoires crédibles de mécontentement dans les rangs du parti découlant du refus de nombreuses personnes de prendre part à la guerre en Syrie ou de la faible somme versée aux familles des morts ou des mutilés. Une autre source de désenchantement est l’incapacité du parti à répondre aux demandes financières, y compris les prêts sans intérêt.

La plupart des dirigeants du parti sont originaires de la région sud du Liban, et seuls quelques éléments et dirigeants sont originaires de la vallée de la Bekaa, ce qui en rend beaucoup malheureux. Il existe également une fracture financière entre les pauvres de la communauté chiite, ceux qui bénéficient du parti et l’émergence d’individus riches parmi les dirigeants du parti.

Al-Mashareq : Le Hezbollah recrute-t-il des militants non chiites ?

Transfuge : Le Hezbollah et le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI) iranien ont fait des efforts en ce sens depuis le milieu des années 1990.

Le Hezbollah a recruté des milliers de jeunes , en particulier chez les Scouts de l’Imam al-Mahdi. Parfois, des menaces et des incitations financières ont été utilisées pour recruter des membres d’autres partis. Avec un soutien financier, le Hezbollah a réussi à recruter un grand nombre de jeunes sunnites fidèles au régime syrien.

Le parti s’est implanté dans un grand nombre de localités et de villages, où il a profité des difficultés financières et du chômage généralisé des jeunes. Des éléments du Hezbollah ont distribué d’importantes sommes d’argent, des bourses et d’autres subventions. Ils auraient tenté de cultiver un rapport positif avec les religieux sunnites. Ils ont également recruté plusieurs fugitifs en promettant de les protéger.

Al-Mashareq : En quoi le Hezbollah a-t-il bénéficié de telles méthodes de recrutement ?

Transfuge : Le Hezbollah a mis en place ce que l’on appelle les Brigades de résistance, qui comptent au moins 10 000 membres. Ils ont reçu un entraînement au maniement des armes, mais pas autant que les éléments de base du parti.

Le Hezbollah les a utilisés pour mettre en place des entrepôts d’armes et des postes de contrôle afin d’implanter le parti dans toutes les régions du Liban et d’être ainsi sûr de disposer des ressources nécessaires pour affronter ses opposants partout dans le pays.

Le recrutement de sunnites a également servi de propagande pour promouvoir le parti, pour suggérer que le Hezbollah n’est pas sectaire et pour défendre le CGRI. Ils ont utilisé la même rhétorique pour attaquer les alliés du Liban, en particulier les pays arabes et les États-Unis.

L'influence iranienne est-elle une bonne chose pour le Moyen-Orient ?
14 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Honte sur ce site qui publie une entrevue avec une personne inconnue qui dit des propos contradictoires et étranges! Ces propos inventés et faux peuvent décevoir seulement les stupides. Je vous préviens de ne pas prendre parti contre l’honnête peuple du Liban. Pendant 12 ans, l'Amérique et la coalition ont détruit l'Irak et le peuple de l'Irak. Ils ont pillé le pétrole, le gaz, l'or, l'argent et les anciennes antiquités de l'Irak. C'est ce que fait l'Amérique en Irak et au Moyen-Orient.

Répondre

Il est impossible que vous rejoigniez le Hezbollah et vous venez dire ces mots. Tout le monde sait cela. L'incubateur du Hezbollah paie de leur propre fonds pour que ce parti continue; ils sacrifient leurs enfants pour être sûrs que cette marche continuera. Pour ce qui est de ce dissident, il n'a rien à avoir avec le Hezbollah, et il ne l'a jamais rejoint. Ce n'est qu'un jeu électronique sioniste pour inciter à la haine contre le Hezbollah. Mais le Hezbollah continuera malgré vous.

Répondre

Tout ce qu'il dit est faux. En tant que jeune, nous savons tout et notre discussion interne ne comprend rien à propos d'une république islamique. Demandez à cette personne consciencieuse pourquoi, s'il était un jeune membre du Hezbollah, pourquoi a-t-il attendu toutes ces années?! Nous savons à propos de cette tendance. La première photo n'est pas celle des brigades de résistance du Hezbollah, et l'organisation des scouts de l'Imam al-Mahdi ne recrute personne, elle s’intéresse plutôt à la culture. Un participant à cette organisation soit continuera ou rejoindra le monde du Hezbollah. Le Hezbollah veut juste être un partenaire dans ce pays, comme tout le reste du peuple. Je parle à partir de ma propre expérience, mais puisque j'étais seul, ils ne m'ont pas accepté.

Répondre

Vous avez besoin de 100 ans pour dire une histoire bien tissée. Vous devez manger beaucoup.

Répondre

« Dissident: oui, il a des rapports crédibles de mécontentement dans les rangs du parti surgissant du refus de beaucoup à participer à la guerre en Syrie ou les petites sommes versées aux familles de celui décédé ou mutilé. Une autre source de désenchantement est l'incapacité du parti à répondre aux demandes financières, y compris les crédits sans intérêts. Le parti a fait son chemin à travers plusieurs villes et villages, où il a profité des malheurs financiers et le chômage répandu des jeunes. Les éléments du Hezbollah ont remis de grandes sommes d'argents, des bourses et autres dons». A un certain point,vous dites 'petit montant' et après vous dites 'grandes sommes d'argent.' Jouez un autre jeu ô maquereaux!

Répondre

Il s'agit d'informations connues et documentées sur le Hezbollah, sa croyance et ses méthodes. Cet article n'offre rien de nouveau.

Répondre

Si vous voulez faire un film, faites-le, mais pas de cette manière. Soyez logique dans ce que vous dites pour que les esprits l'acceptent. Vous devez ramener un réalisateur et lui payer pour que l'histoire soit bien faite.

Répondre

Nous apprécions le travail de ce dissident du Hezbollah à exposer la vérité sur ce gang corrompu affilié de la Wilayat al-Faqih (Tutelle du juriste islamique) de l'Iran. En effet, le Hezbollah est devenu une partie des soldats de l'Iran et veut que le Liban rejoigne la république non-islamique d'Iran qui a détruit son pays et son peuple avec la pauvreté extrême, la corruption à grande échelle, les meurtres, les exécutions, tortures et oppression de libertés. Il serait utile pour le peuple arabe que ce travail se développe en formation d'un front de personnalités de l'opposition nationaliste pour confronter les projets du Hezbollah et le désarmer ou l'expulser du Liban. Que Dieu vous accorde la réussite!

Répondre

Le Hezbollah est plus honorable que vous, ô, idoles de Trump et ses semblables! Le Hezbollah est un parti libanais honnête que vous l'acceptiez ou non.

Répondre

Une très bonne farce!

Répondre

Si vous étiez vraiment dans le parti, c'est bien que vous l'avez quitté car vous êtes un animal malveillant. En effet, vous ne connaissez pas le sens de la résistance contre l'occupation et l'invasion étrangère. Pour ce qui est de cette page, vous faites la promotion du mensonge et déformer les faits. Le Hezbollah était le résultat de l'occupation sioniste et le résultât de la domination américaine sur nous. Ainsi, le Hezbollah libanais a été créé avec l'aide de l'Iran pour nous libérer des juifs et américains et leurs alliés, y compris les traitres arabes, comme l'Arabie saoudite et les autres qui ont trahi la cause islamique et arabe. Ces arabes sont incapables de la confrontation comme les libanais avec leur résistance et peuple, et qui comprend notamment le bien-aimé Hezbollah.

Répondre

Soyez maudits, ô laquais! Vous êtes simplement des laquais de l'Iran et vous allez certainement dire que c'est bien qu'il a quitté le parti. Cependant, vos mots sur le parti et comment il vous a libéré des juifs est juste un mensonge. Car vous et les sionistes êtes les deux faces d'une même médaille. Vous êtes un outil entre les mains d'Israël dans la région. L'animosité ostensible entre vous est juste une farce qui a été exposée il y a longtemps. Je veux vous assurer que votre fin, ainsi que celle de votre parti et la tutelle du stupide juriste est très proche. Mon conseil à vous, ô laquais, est de vous enfuir dès maintenant pour qu'on ne vous tire pas à la tête un jour et que vous mourrez après avoir perdu ce monde et l'au-delà aussi.

Répondre

Ceci est un agent ; pas un transfuge.

Répondre

J'ai quitté le parti républicain. Hehehehehehe! Trump était mon ami depuis l'enfance.

Répondre