Économie

Des projets de développement contribuent à l’amélioration de la sécurité au Sinaï

Mohamed Mahmoud au Caire

image

La place principale d’al-Arish, la capitale provinciale du Sinaï Nord, connaît des travaux de développement. [Al-Mashareq]

L’expansion des projets de développement du gouvernement égyptien dans le Sinaï progresse, en conjonction avec les efforts pour améliorer la sécurité et combattre les groupes extrémistes, ont rapporté des responsables locaux et des analystes.

Les efforts visant à améliorer la vie dans le Sinaï reposent sur une double stratégie :lutter contre les groupes extrémistes violents, parmi lesquels « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), et promouvoir le développement, la construction et l’investissement, dans le but de créer des emplois.

« Le développement du Sinaï est un moyen important pour la lutte contre le terrorisme, avec les opérations de sécurité qui ont obtenu des succès tangibles », a déclaré Saber Shaker, professeur d’économie à l’université de Helwan.

Pour cela, le gouvernement s’est concentré sur la liaison du Sinaï avec le continent en construisant des routes et des tunnels reliant le Sinaï Nord aux provinces de Port Saïd, Suez et Ismaïlia, et certains ont été ouverts en 2018 et 2019, a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

image

Des travaux de construction sont en cours dans le district d’al-Masaeed, dans le Sinaï Nord, qui visent à améliorer les logements des habitants. [Photo fournie par le Sinaï Nord]

image

Les tunnels de Tahya Misr qui relient le Sinaï à Ismaïlia passent sous le canal de Suez. [Photo fournie par l’Autorité du canal de Suez]

En 2019, le gouvernement a ouvert des tunnels sous-marins, dont les tunnels de Tahya Misr dans le nord d’Ismaïlia et le tunnel du 3-Juillet dans le sud de Port Saïd, afin de faciliter le transport et le commerce entre le Sinaï Nord et les autres provinces, a indiqué Shaker.

Pendant des décennies, a-t-il expliqué, le Sinaï Nord était relié aux provinces du Delta du Nil par un seul tunnel, celui du Martyr Ahmed Hamdi, ce qui compliquait le commerce et l’investissement.

« Le gouvernement égyptien travaille actuellement à la mise en place des infrastructures nécessaires à l’investissement en lançant des projets avec le secteur privé pour l’inciter à investir dans le Sinaï », a précisé Shaker.

Le développement en point de mire

« Tous les organismes d’État intensifient désormais leurs efforts pour mettre en œuvre le développement global du Sinaï Nord selon des axes majeurs », a annoncé le ministère du Développement local fin avril.

Il s’agit notamment d’améliorer et de moderniser les infrastructures et de relier le Sinaï Nord au Delta du Nil, « ce qui en fait une extension naturelle de la vallée du Nil », d’attirer les investissements et de créer des emplois, a déclaré le ministère.

Un grand nombre de projets nationaux sont mis en œuvre dans le Sinaï, a déclaré le ministre du développement local, Mahmoud Shaarawi, dans un communiqué du 24 avril.

Il a souligné un investissement total de 7 milliards de livres (432 millions de dollars) dans le Sinaï Nord et de 18 milliards de livres (1,1 milliard de dollars) dans le Sinaï Sud.

Les projets dans le nord du Sinaï comprennent onze ensembles de développement agricoles résidentiels intégrés, la nouvelle ville de Rafah, le projet de logement al-Masaeed à al-Arish, une usine de dessalement à al-Arish et un complexe industriel à Jafafa, a-t-il déclaré.

Dans le Sinaï Sud, les projets portent sur la création d’un centre de services aux investisseurs dans le but de fournir, développer et faciliter les services liés aux investisseurs, afin d’encourager les investissements dans le Sinaï, a-t-il poursuivi.

Ils comprennent aussi sept groupes de développement agricoles résidentiels intégrés qui mettront en place les infrastructures pour 600 parcelles de terre à al-Rusiyat, a-t-il indiqué.

La valeur des projets du plan d’investissement pour le Sinaï Sud pour l’année fiscale 2019-2020 se monte à environ 288 millions de livres (17 millions de dollars), a-t-il précisé.

Cette somme comprend des fonds pour le revêtement des routes qui relient les communautés aux routes principales, et pour l’entretien et l’amélioration du réseau routier entre les différentes villes et communautés, a déclaré Shaarawi.

Les projets du Sinaï Sud comprennent le revêtement du tarmac de l’aéroport desservant Sainte-Catherine et d’environ 31 routes intérieures, a-t-il indiqué, ainsi que d’autres projets concernent les infrastructures de sécurité et de lutte contre les incendies.

Le développement est essentiel pour la sécurité

Le gouvernement a dépensé 600 milliards de livres (37 milliards de dollars) pour des projets qui comprennent un réseau routier, des centrales d’eau et de dessalement, des systèmes d’égouts et des tunnels pour relier le Sinaï au continent, a déclaré le président Abdel Fattah al-Sisi le 22 avril.

« Le Sinaï possède de nombreux éléments qui attirent les investissements et a toujours eu besoin de projets d’infrastructure pour l’aider à profiter de ses richesses naturelles et à y investir », a déclaré le député égyptien Mohammed Abdoullah Zainuddin.

« De par sa situation géographique unique, cette région dispose de nombreux domaines d’investissement potentiel, notamment l’agriculture, l’exploitation minière et la pêche », a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

Mais pendant des décennies, le manque d’infrastructures a retardé les investissements, a-t-il ajouté.

« Les efforts intensifs que le gouvernement a déployés ces dernières années pour développer le Sinaï ont éliminé les causes de préoccupation des investisseurs, telles que la disponibilité de routes et d’infrastructures adéquates nécessaires pour accélérer les transports et l’activité commerciale », a-t-il indiqué.

« Les efforts de sécurité ont permis d’assurer une situation sécuritaire stable, propice à la mise en œuvre de divers projets structurants », a-t-il ajouté, soulignant pour conclure que « le développement est l’arme la plus puissante contre le terrorisme ».

Votre gouvernement lutte-t-il efficacement contre l'extrémisme ?
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire