Sécurité

Dix-neuf combattants tués dans des opérations au Nord-Sinaï

AFP

image

Les forces armées égyptiennes ont tué 19 combattants dans des opérations au Nord-Sinaï fin mai et ont récupéré des quantités de fusils automatiques, grenades à main et lance-roquettes en la possession des combattants. [Photo des Forces armées égyptiennes]

Les forces armées égyptiennes ont tué 19 militants dans des opérations terrestres et aériennes ciblées dans le cadre de leur combat pour réprimer une longue insurrection menée par les extrémistes au Nord-Sinaï, a annoncé l'armée samedi 30 mai.

Cinq soldats ont été tués ou blessés dans les opérations la semaine dernière, d'après un communiqué vidéo en-ligne, qui n'a pas précisé le nombre de morts militaires.

La vidéo a indiqué que l'armée a tué trois combattants « extrêmement dangereux » et 16 autres dans des frappes de précision sur leurs « cachettes terroristes ».

« Deux officiers, un sous-officier et deux soldats ont été tués et blessés dans les opérations», a signalé le communiqué.

Les troupes ont récupéré des quantités de fusils automatiques, grenades à main et lance-roquettes en la possession des combattants, a ajouté l'armée.

Elles ont aussi détoné cinq engins explosifs plantés sur les routes dans les zones d'opérations, et détruit quatre vehicules à quatre roues motrices et un magasin contenant une grande quantité d'explosifs et le soutien logistique aux groupes terroristes.

Les forces de sécurité combattent les groupes extrémistes, dont une filiale locale de « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), dans la Péninsule du Sinaï au nord-est de l’Égypte.

En février 2018, les autorités ont lancé une opération à travers le pays contre les combattants, axée autour du Nord-Sinaï.

Environ 970 combattants suspects ont été tués dans la région ainsi que des dizaines de membres des forces de sécurité, d'après les chiffres officiels.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500