Politique

L'ONU préoccupée par les affirmations américaines que la Russie a envoyé des avions à la Libye

AFP

image

Cette photo prise le 4 septembre, 2016 dans la ville côtière de Misrata montrant un avion de chasse MIG-23 de la Force aérienne libyenne décollant de la base de l'académie aérienne. [Mahmud Turkia/AFP]

L'ONU a annoncé mercredi 27 mai qu'elle « suivait avec une grande préoccupation » les affirmations que la Russie a récemment envoyé des avions de chasse en Libye pour soutenir les mercenaires russes combattant pour l'homme fort Khalifa Haftar dans le conflit de longue date.

Mardi, le commandement militaire américain pour l'Afrique (AFRICOM) a accusé Moscou de déployer plusieurs chasseurs MiG-29 Fulcrum et Su-35 Flankers soutenant Haftar, qui combat pour saisir Tripoli des mains du gouvernement d'union nationale (GUN) reconnu par l'ONU depuis avril 2019.

Le porte-parole du Pentagone Jonathan Hoffman a affirmé que les russes avaient envoyé un mélange « d'environ 14 chasseurs militaires ».

Moscou n'a pas réagi à ces allégations.

Le porte-parole du secrétaire-général de l'ONU, Stephane Dujarric, a affirmé, que si cela est confirmé, il « constituera une violation flagrante de l'embargo sur les armes » imposé sur la Libye en 2011.

Sans mentionner la Russie, Dujarric a précisé que des « rapports de violations ont augmenté considérablement pendant ces dernières semaines, avec des transferts enregistrés quasi-quotidien par l'air, par terre et par mer ».

« Cette augmentation des violations de l'embargo sur les armes va seulement mener à l'intensification du combat, qui entraînera des conséquences dévastatrices pour le peuple libyen», a-t-il dit.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire