Sécurité

21 extrémistes tués dans un échange de tirs au Sinaï Nord

AFP

image

Une photo d'archive du 26 juillet 2018 montrant des policiers égyptiens assurant la garde dans une rue à al-Arish, capitale provinciale du Sinaï Nord. [Khaled Desouki/AFP]

L'Égypte a annoncé samedi 23 mai que ses forces de sécurité ont tué 21 extrémistes lors d'affrontements dans la péninsule du Sinaï, où les forces égyptiennes combattent « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et autres extrémistes.

La police a envahi deux cachettes des « éléments terroristes » au Sinaï Nord, provoquant un échange de tirs dans lequel deux officiers ont également été blessés, a précisé le ministère de l'Intérieur.

Les combattants utilisaient une ferme au Sinaï Nord comme cachette, complotant et se préparant pour des attaques, ainsi qu'une maison dans la zone de Bir al-Abed, a rapporté le site égyptien Ahram Online.

La ferme et la maison ont été attaquées en même temps.

Pendant la fusillade, 14 combattants ont été tués dans la ferme, oû la police a trouvé 13 fusils automatiques, trois engins explosifs, une ceinture d'explosifs et une radio sans fil.

Dans la maison à Bir al-Abed, la police a tué sept combattants et trouvé quatre fusils automatiques, deux engins explosifs et une ceinture d'explosifs.

Le ministère a indiqué que les combattants planifiaient des attaques pendant les fêtes de Eid al-Fitr, qui ont commencé en Égypte dimanche.

En février 2018, les forces égyptiennes ont lancé une opération à travers le pays contre les extrémistes, axée autour du Sinaï Nord.

Environ 950 combattants suspects ont été tués dans la région ainsi que des dizaines de membres des forces de sécurité, d'après les chiffres officiels.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Oui, et nos remerciements et notre appréciation à nos policiers et soldats pour leurs sacrifices au nom de notre pays. Merci beaucoup!

Répondre