Éducation

Le Yémen met un terme à l'année scolaire face à la hausse des contaminations au COVID-19

Par Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Un garçon yéménite prend ses cahiers dans une classe en plein air près d'une école semi-finie le 16 septembre 2019, au village d'al-Kashar au sud-ouest du district de Mashraa et Hadnanhis dans la province de Taez. [Ahmad al-Basha/AFP]

Le ministère yéménite de l'éducation a mis fin à l'année scolaire 2019/2020 avant terme face à lahausse continuedu nombre de contaminations au nouveau coronavirus (COVID-19) dans les zones contrôlées par le gouvernement.

Jusqu'à jeudi 14 mais, 70 cas de contamination au COVID-19 ont été enregistrés au Yémen, dont 12 décès, et l'ONU a exprimé son inquiétude que le virus peut circuler sans être détecté dans le pays déchiré par la guerre.

« La décision de suspendre l'année scolaire plus tôt a été faite après réception de l'accord du comité suprême d'urgence de lutte contre COVID-19», a expliqué le ministère dans un communiqué publié par les médias locaux.

Les élèves les plus jeunes ne devront pas passer leurs examens de fin d'année, alors que la date du 28 juin a été fixée pour les autres élèves qui doivent toujours passer leurs examens.

Le ministère avait suspendu les cours en mars dans le cadre de ses mesures de lutte contre coronavirus, et à cette période avait affirmé que les cours seraient repris fin mai.

Face aux nouveaux cas confirmé, il a été forcé de suspendre l'année scolaire plus tôt.

« Le ministère a pris cette décision vu les circonstances actuelles dans le pays, et par souci de sécurité des élèves et leurs familles», a précisé le sous-ministre de l'éducation Hussein Baslim à Al-Mashareq.

« Le comité suprême d'urgence a approuvé la proposition du ministère à cet égard, qui coïncide avec l'annonce de mesures préventives, y compris le confinement à la maison et la distanciation sociale», poursuit-il.

« Le ministère organisera les examens du secondaire à temps, et ces étudiants devront utiliser les plateforme éducative en-ligne pour avancer dans les cours et se préparer pour les examens», a-t-il indiqué.

Le ministre de la Santé publique et de la Population Nasser Baum a insisté sur l'importance de la sensibilisation de la communauté disant qu'elle est le principal moyen de prévenir la propagation du virus au Yémen.

Il a souligné la nécessité pour tous les yéménites de se conformer aux mesures préventives adoptées par le gouvernement, y compris la distanciation sociale et le confinement à la maison.

Baum a aussi appelé les autorités provinciales pour appliquer les mesures préventives dans toutes les zones où elles ne sont pas encore mises en place ou appliquées.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire