Terrorisme

Des soldats égyptiens tués dans une attaque au Nord-Sinaï

Par Mohammed Mahmoud au Caire

image

Des véhicules militaires égyptiens participant à des opérations antiterrorisme au Nord-Sinaï. [Photo fournie par le ministère égyptien de l'Intérieur]

Le président Abdoul Fattah al-Sissi a dénoncé une attaque terroriste mortelle jeudi 30 avril au Nord-Sinaï et a déploré les soldats qui ont perdu les vies, jurant que l’Égypte et son armée « résisteront avec force et foi ».

Dix soldats égyptiens ont été tués et blessés jeudi lorsqu'un engin explosif improvisé (EEI) a explosé au-dessous du véhicule blindé dans lequel ils voyageaient, au sud de Bir al-Abed, a annoncé le porte-parole de l'armée Tamer al-Rifaie said.

Il n'a pas fourni plus de détails, se contentant de dire qu'un officier, un sous-officier et huit soldats ont été tués ou blessés dans l'attaque.

Il n'y avait pas eu de revendication immédiate de responsabilité, mais les forces égyptiennes sont engagées dans une opération continue pour expulser « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) et autres extrémises de la péninsule du Sinaï.

L'attaque est survenue pendant la première semaine du mois sacré de Ramadan, et au moment où le premier cas d'infection au nouveau coronavirus (COVID-19) a été signalé au Nord-Sinaï.

« Les forces armées ont souligné que leurs opérations de lutte contre les terroristes se poursuivront pour préserver la sécurité et la stabilité de l’Égypte», a annoncé l'armée égyptienne dans un communiqué.

« Les mains de la trahison ont atteint nos héros au sud de Bir al-Abed», a écrit al-Sissi dans une publication sur les réseaux sociaux. « Les forces du mal tentent de détourner cette nation».

Il a juré que « les enfants de l’Égypte et son armée forte » poursuivront leur combat, tout en disant « Nous sommes capables d'écraser les espoirs de ces esprits malveillants et traîtres».

Le cabinet égyptien a également émis un communiqué déplorant les morts exprimant « la gratitude du peule égyptien quant aux efforts exercés par les hommes de l'armée pour protéger le pays », a publié Ahram Online.

Les autorités religieuses dénoncent l'attaque

« Les actes de groupes terroristes vont à l'encontre de tous les enseignements de l'Islam, qui encouragent les gens à préserver les vies et à reconstruire la Terre», a annoncé l'Observatoire égyptien Dar al-Iftaa Fatwa dans un communiqué suite à l'attaque.

Le Grand Imam d'Al-Azhar Ahmed al-Tayeb a condamné à son tour l'attaque.

Dans un communiqué, il a qualifié ces attaques « d'actes criminels qui montre la malveillance de leurs auteurs, les dépouillant des sens les plus simples d'humanité et démontrant leur mépris total du caractère sacré du sang en ce mois sacré ».

« Les tentatives déplorables de groupes terroristes à saper la sécurité et la stabilité de ce pays ne s'arrêteront pas», a confié le député égyptien Ayman Abul Ela. « Mais ces tentatives sont vouées à l'échec face à l'héroïsme de nos forces armées».

« Le peuple égyptien soutient les forces armées dans leur guerre héroïque contre le terrorisme pour défendre notre patrie», a-t-il dit.

Al-Sissi avait ordonné mardi le renouvellement de trois mois d'un état d'urgence décrété il y a longtemps, citant des soucis de santé et de sécurité aussi.

Les autorités sanitaires égyptiennes ont enregistré jeudi le premier cas de coronavirus au Nord-Sinaï, a rapporté Ahram Online.

Le patient est isolé dans un hôpital à Bir al-Abed pour recevoir le traitement, a annoncé la direction provinciale de la santé dans un communiqué.

Le Nord-Sinaï était la seule province égyptienne sans aucun cas confirmé de coronavirus depuis la détection de la première contamination dans le pays à la mi-février.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500