Santé

Le Bahreïn installe une USI dans un parking pour voitures

AFP

image

Une équipe médicale est vue dans la nouvelle unité de soins intensifs pour les patients du COVID-19 à l'hôpital de la force de défense du Bahreïn à Riffa, près de la capitale Manama, le 14 avril. [Mazen Mahdi/AFP]

Le Bahreïn a transformé un parking pour voitures près de la capitale Manama en unité de soins intensifs dotée de 130 lits pour les patients atteints du nouveau coronavirus (COVID-19), dans une première mesure de son genre prise dans la région du Golfe.

La nouvelle unité de soins intensifs dans un parking couvert pour voitures a été installée comme mesure préventive en cas de flambée de la maladie respiratoire COVID-19, ont indiqué les responsables.

Le petit pays du Golfe, avec une population de 1.5 million, a recensé plus de 1.500 cas, dont sept personnes sont mortes et 645 sont guéris.

D'après les chiffres officiels, seulement trois personnes sont actuellement dans un état critique.

« La nouvelle unité de soins intensifs est une mesure de précaution au cas où il y aurait des développements», a déclaré à la presse cheikh Khalid ben Ali al-Khalifa, responsable des services médicaux du royaume, lors de l'inauguration mardi 14 avril.

« Nous avons réussi en un temps record de sept jours à installer cette unité avec 130 lits... travaillant jour et nuit. »

« C'est la première fois qu'une telle unité équipée (temporaire) est établie au Golfe», a-t-il expliqué.

L'émirat du Golfe Dubaï installe pendant ce temps un hôpital de campagne au World Trade Centre, qui abritait des événements et conférences d'affaires, pour faire face à toute éventuelle flambée du virus.

L'hôpital sera doté de 3030 lits, dont 800 seront alloués à l'unité de soins intensifs, selon Ali Abdoulqader, directeur d'ingénierie au centre.

Les Émirats Arabes Unis ont recensé jusqu'à présent plus de 4.500 cas de coronavirus, dont 25 décès.

Mesures rigoureuses

La nouvelle unité a été construite au Bahreïn par le ministère de la Défense en coopération avec d'autres institutions gouvernementales dans le parking situé au troisième étage d'un hôpital militaire.

Les lits sont aménagés en trois rangés alors que le personnel médical testait l'équipement respiratoire mardi.

Environ 800 médecins et infirmiers ont été formés pour traiter les patients infectés en état critique depuis février, alors que le Bahreïn a recensé ses premiers cas, d’après Nayef Lori, directeur du projet d'unité de soins intensifs.

Le Bahreïn a adopté des mesures strictes pour limiter la propagation du nouveau coronavirus, y compris la restriction de mouvement et la suspension de tous vols.

Le pont liant le Bahreïn à l'Arabie saoudite -- qui recense le plus grand nombre de cas au Golfe avec environ 5.000 infections -- a été fermé depuis des semaines.

Même si plusieurs mesures demeurent en place, les autorités du Bahreïn ont assoupli certaines restrictions la semaine dernière en autorisant certains magasins de détail à ouvrir leurs portes.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500