Sécurité

Le nord du Sinaï inaugure les travaux de construction de la plus grande station de dessalement au Moyen-Orient

Par Mohammed Mahmoud au Caire

image

Le Gouverneur du nord de Sinaï le général de division Mohammed Abdoul Fadheel Shosha inspecte la station de dessalement d'eau à Abi Saql, au nord de Sinaï, le 7 avril. [Al-Mashareq]

Les travaux de construction de la plus grande station de dessalement d'eau de mer en Afrique et au Moyen-Orient ont commencé, a annoncé le Gouverneur de la province du nord de Sinaï le général de division Mohammed Abdoul Fadheel Shosha mardi 7 avril.

La capacité de la première phase sera 100.000 mètres cubes par jour, qui sera portée à 300.000 mètres cubes par jour dans la deuxième phase.

Le coût de construction de la nouvelle usine est de 97 millions de dollars.

Le secteur de l'eau potable dans la province a connu une explosion sans précédent de la production suite à la création d'un système de dessalement d'eau de mer et une augmentation de la part de la province en eau du Nil, a expliqué Shosha.

« Cela contribuera à mettre un terme au système de rotation dans la distribution de l'eau avec les quartierss, les zones et centres de population», a-t-il précisé.

La nouvelle usine, située à la zone Kilo 17 à l'ouest de la capitale provinciale al-Arish, couvrira les besoins d'al-Arish, Sheikh Zuweid, Rafah et le Sinaï du centre.

La salinité de l'eau de la station est moins de 500 mg/litre, comparée à l'eau purifiée.

Quatre stations de dessalement à al-Arish devraient être inaugurées le 25 avril, mais l'inauguration a été reportée suite auxprécautions prises par l'état contre la pandémie du coronavirus . Les quatre usines ajouteront 25.000 mètres cubes d'eau par jour au réseau d'approvisionnement d'eau de la ville.

« Ces projets font partie de la stratégie globale de l'État pour le développement du nord de Sinaï», a souligné Shosha, notant que le développement du secteur de l'eau potable a pour but de fournir l'eau potable aux habitants de la province sur une base continue et de créer des emplois pour la population locale.

Pendant des décennies, le nord de Sinaï n'avait pas assez d'eau dessalée, et aucun système de dessalement d'eau de mer n'existe même si al-Arish est située sur la Mer Méditerranée.

Aujourd'hui, cependant, la stratégie globale pour le développement du Sinaï, approuvée il y a moins de cinq ans par le gouvernement, comprend aussi des projets de développement de l'infrastructure et des opportunités d'investissements pour créer des emplois.

« Même si le nord de Sinaï est la cible des groupes terroristes , cela n'a pas diminué la volonté de son peuple à achever les projets de reconstruction et développement qui serviront comme barrière principale et une arme puissante pour éradiquer le terrorisme du Sinaï», a indiqué Shosha.

Surmonter les obstacles aux développement

L'Égypte a fait face à plusieurs difficulté dans la réalisation des projets de développement, y compris le terrorisme et l’extrémisme, a affirmé Amr Darwish, un expert en développement local et membre du Comité de Coordination de Jeunes Leaders et Politiciens du Parti.

« Néanmoins, l'État égyptien a pu [adopter] une stratégie intégrée pour le développement du Sinaï tout en combattant le terrorisme sous le slogan 'Une main construit, et une main porte l'arme», a-t-il affirmé à Al-Mashareq.

« Cela émane de la croyance des dirigeants politiques en l'importance du développement et la reconstruction à travers un plan intégré et clair de développement», a souligné Darwish.

La nouvelle station de dessalement « est un exemple de la politique de l'État à avancer au même rythme sur toutes les voies, y compris le développement, les opérations militaires et sécuritaires contre les groupes terroristes, l'éducation et la réforme du discours religieux », a-t-il affirmé.

Le Sinaï est une zone très importante qui a pendant des décennies souffert de négligence à cause de sa faible densité de population, a-t-il fait savoir.

« Cependant, à cause de l'insistance de l’Égypte à développer la péninsule et la nettoyer du terrorisme, elle a élaboré des plans clairs de développement pour la protéger contre tous les dangers, déjouer les opérations terroristes méprisables, la reconstruire et y créer des emplois pour des milliers de jeunes», a indiqué Darwish.

Aimez-vous cet article?
1
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire

Vive l’Égypte!

Répondre