Sécurité

L'armée américaine renforce les capacités de dissuasion dans les eaux du Golfe

Sultan al-Barei à Riyad

image

Un MH-60S Sea Hawk transporte une cargaison lors d'un ravitaillement en mer à bord du navire d'assaut amphibie USS Bataan le 4 mars. Le Bataan, avec le 26e MEU embarquée, est déployé dans la zone d'opérations de la 5e flotte américaine en soutien aux opérations navales dans la région. [Corps des Marines des États-Unis]

Les États-Unis prennent au sérieux les menaces que l'Iran fait peser sur les États du Golfe et leurs eaux territoriales en renforçant les capacités militaires des forces navales locales et en améliorant la coopération avec les armées locales, indiquent des stratèges militaires.

Les récentes activités d'entraînement de la 26e Unité expéditionnaire des Marines (MEU) à Ras al-Khair et ses environs, en Arabie Saoudite, en est un exemple.

La 26e MEU s'est déployée dans la zone d'opérations de la 5e flotte américaine en janvier pour soutenir les opérations navales visant à garantir la stabilité et la sécurité maritimes dans le détroit d'Ormuz, le golfe Arabique et le golfe d'Aden.

Le 19 février, elle a participé à un entraînement bilatéral avec les forces navales royales saoudiennes dans les environs de Ras al-Khair.

image

Des éléments des Marines américains et des Forces navales royales saoudiennes lors d'un entraînement conjoint dans la région d'al-Jubail dans le cadre de l'exercice « Marine Defender » fin février. [US Central Command]

« Avantage distinctif »

La position des États du Golfe et l'importance économique des voies navigables environnantes exigent la mise en œuvre de certains protocoles de sécurité, a déclaré à Al-Mashareq Wael Abdoul-Muttalib, stratège militaire et officier militaire égyptien à la retraite.

Cela comprend le déploiement d'équipes spéciales formées au combat naval et terrestre et l'utilisation de technologies militaires amphibie, marine et terrestre à un haut niveau, a-t-il expliqué.

« C'est l'avantage distinctif que possède la MEU », a-t-il poursuivi, qui est arrivée dans la région du Golfe pour prendre part aux opérations militaires et de sécurité visant à dissuader toute agression iranienne.

La 26e MEU comprend environ 2200 soldats de combat, officiers de marine et pilotes d'avions de chasse hautement qualifiés, a-t-il ajouté.

« En plus des fortes compétences de combat de ses hommes, l'unité nouvellement arrivée possède des équipements militaires et logistiques sophistiqués, notamment des navires de guerre, des porte-avions, des bateaux d'intervention rapide et des véhicules militaires terrestres et amphibies », a-t-il fait savoir.

Cela leur permet d'agir rapidement et de s'engager dans des interventions terrestres et navales pour dissuader toute tentative d'attaque de navires commerciaux ou civils passant dans les eaux de la région, a-t-il déclaré.

Les groupes de combat récemment déployés dans la région du Golfe sont un exemple de « l'alliance stratégique entre les États-Unis, l'Arabie saoudite et le reste des États du Golfe » dans le but de protéger leur sécurité et leur stabilité ainsi que celles de leurs voies navigables, a déclaré le major général saoudien en retraite et expert militaire Mansour al-Shehri.

Un autre objectif important est de renforcer la force militaire pour sécuriser les voies de navigation internationales en réponse aux attaques répétées de l'Iran contre les pétroliers et les navires commerciaux, a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

« Ces couloirs ne sont pas seulement importants pour les États du Golfe et leurs exportations de pétrole, ce sont des couloirs mondiaux qui relient différentes parties du monde et des passages pour divers biens et produits pétroliers », a-t-il indiqué.

« Force de réaction rapide »

En plus des capacités militaires élevées de l'unité, « le plus important est peut-être sa capacité d'adaptation dans la région grâce aux récents entraînements et exercices militaires conjoints qu'elle a menés avec les armées régionales », a-t-il déclaré.

Ces exercices d'entraînement conjoints ont renforcé les capacités des troupes participantes et mis en place les compétences tactiques et de communication nécessaires pour permettre à toutes les parties de répondre à toute urgence, a-t-il indiqué.

La MEU est une force de réaction rapide prête à intervenir en cas de crise, a déclaré al-Shehri. « En d'autres termes, ils sont le fer de lance de toute opération militaire dissuasive qui pourrait avoir lieu dans la région. »

Al-Shehri a ajouté que la capacité de l'unité à se déplacer rapidement est « extrêmement vitale » étant donné que la marine iranienne utilise des bateaux rapides pour mener ses attaques.

Le déploiement par l'armée américaine de nouveaux groupes de combat dans le Golfe « révèle l'ampleur de la menace iranienne dirigée contre la région, d'autant plus que la fréquence des menaces proférées par les responsables du CGRI reste élevée », a déclaré Fathi al-Sayed, spécialiste des affaires iraniennes au Centre al-Sharq d'études régionales et stratégiques.

« La menace iranienne dans la région du Golfe a été contenue jusqu'à présent, à l'exception des transgressions qui ont eu lieu avec l'utilisation de drones », a-t-il déclaré.

« Cependant, le passé et les actions du CGRI font penser que ce groupe fou pourrait lancer une action hors de ses frontières pour détourner l'attention des troubles, des tensions et de la désintégration qui ont lieu en ce moment en Iran », a-t-il déclaré.

La détérioration des conditions à l'intérieur de l'Iran est « le résultat de la politique étrangère du CGRI qui a dévasté l'économie iranienne et l'avenir du peuple dans son ensemble », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

De vielles informations.

Répondre

A bas les Saoud. A bas les infidèles étrangers.

Répondre