Sécurité |

Les forces yéménites lancent une opération à Marib

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Des soldats saoudiens montent la garde avant le déchargement de l'aide humanitaire depuis un avion-cargo de l'armée de l'air saoudienne sur un aérodrome de la province de Marib au Yémen, le 12 mars 2018. La coalition arabe dirigée par l'Arabie Saoudite soutient la tentative du Yémen de reprendre certaines parties de la province aux Houthis. [Abdoullah al-Qadry/AFP]

Les forces yéménites, soutenues par les avions de chasse de la coalition arabe, ont lancé une opération militaire de grande envergure pour arracher le contrôle du district de Sirwah, dans la province de Marib, aux mains des Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran.

Les combats, qui ont fait des dizaines de victimes des deux côtés ces derniers jours, s'inscrivent dans le cadre des efforts du Yémen pour repousser la milice après qu'elle a pris al-Hazm dans la province voisine d'al-Jawf le 1er mars, et d'autres zones.

L'assaut contre al-Hazm a déclenché une grande vague de déplacements vers la province de Marib, des véhicules transportant les habitants déplacés empruntant des terrains accidentés et des chemins désertiques pour éviter les bombardements houthis sur la route principale.

image

Des forces pro-gouvernementales yéménites se rassemblent le 7 avril 2016 sur la base militaire de Nehm, dans la province de Sanaa, la ligne de front avec la région de Marib. [Nabil Hasan/AFP]

« L'opération de l'armée pour reprendre Sirwah et le mont Haylan est devenue une nécessité à l'heure actuelle », a affirmé le colonel Yahya Abou Hatem du service d'orientation morale des forces armées yéménites.

Cette opération vise à « sécuriser les voies d'approvisionnement et les routes entre les provinces de Marib, al-Jawf et Sanaa, et à sécuriser les unités militaires stationnées à al-Mashjah, al-Makhdra et Sirwah », a-t-il déclaré.

« La reconquête du mont Haylan vise à sécuriser Marib contre l'artillerie des Houthis et les attaques de roquettes Katyusha provenant de cette montagne », a-t-il déclaré.

« L'activation du front de Sirwah va également distraire les forces houthies, qui seront maintenant obligées de déplacer leurs ressources et leurs combattants vers les fronts nouvellement activés », a-t-il ajouté.

« De cette façon, ils seront exposés aux avions militaires de la coalition arabe », a-t-il déclaré, soulignant que « les frappes d'artillerie et les frappes aériennes de la coalition visent les renforts des Houthis, envoyés pour aider sur le front de Sirwah ».

Actions pour reconquérir Sirwah

Les forces yéménites ont reconquis al-Tabba al-Hamra (la Colline rouge), la deuxième plus haute élévation après le mont Haylan, a déclaré Abou Hatem, ainsi que certaines parties du mont Haylan.

L'ouverture de plusieurs fronts, avec une couverture aérienne de la coalition arabe, distraira les Houthis, qui ont déjà perdu des centaines de combattants à al-Jawf et Nahm, a expliqué l'analyste politique Faisal Ahmed à Al-Mashareq.

« Les Houthis prévoyaient d'avancer vers Marib pour soulager les pressions qu'ils subissent de la part de l'armée nationale dans la province d'al-Jawf après que l'armée a repris plusieurs zones dans le district de Khabb wal Shaaf », a-t-il déclaré.

Les Houthis se retirent de cette région frontalière de l'Arabie Saoudite, a-t-il indiqué.

« La reconquête de Sirwah ouvrira la voie pour des déplacements dans deux directions, Marib et Sanaa », a fait savoir Ahmed. L'objectif de la prise du mont Haylan « est de contrôler les tirs sur de vastes étendues, de Sirwah vers Sanaa et Marib ».

Lors d'une réunion samedi 7 mars avec le gouverneur de Marib et d'autres hauts fonctionnaires de la province, l'envoyé des Nations unies au Yémen Martin Griffiths a réitéré son appel au gel des activités militaires.

« La semaine dernière, j'ai lancé un appel public pour l'arrêt des activités militaires. Aujourd'hui, je réitère cet appel pour un gel immédiat et inconditionnel et le lancement d'un processus de désescalade complet, inclusif et responsable », a-t-il déclaré.

Il a souligné la position des Nations unies selon laquelle le conflit ne peut être résolu sur le champ de bataille.

Aimez-vous cet article?
10
NON
4 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

D'où vient cette information? Les gens s'ennuient et sont désespérés.

Répondre

Les mêmes mensonges! Vous, ô prostituées, dites que Nahm a été libérée! Cependant, Nahm et al-Jawf sont tombées.

Répondre

L'Ansarollah du Yémen est toujours victorieux.

Répondre

Nous devons retirer ce maudit arbre Mage de tout le Yémen; nous devons déraciner leur maudit arbre païen.

Répondre