Sécurité

Yémen : la coalition arabe attaque des sites des Houthis à Salif

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Dimanche 8 mars, les forces de la coalition arabe ont ciblé six sites militaires houthis au Yémen. [Photo fournie par la Saudi Press Agency]

Dimanche 8 mars, la coalition arabe a ciblé six sites militaires que les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran avaient utilisés pour assembler et lancer des bateaux piégés télécommandés et des mines marines, a déclaré un porte-parole de la coalition.

« Le commandement conjoint de la coalition a mené dimanche à l'aube une opération de haut niveau dans le district de Salif » dans l'ouest du Yémen, a indiqué le colonel Turki al-Maliki, porte-parole de la coalition.

L'activité des Houthis sur ces sites représentait une menace pour le commerce international et les voies de navigation, ainsi que pour la sécurité internationale et régionale, a-t-il déclaré dans un communiqué adressé à la Saudi Press Agency (SPA).

« Les cibles détruites comprennent six lieux utilisés pour assembler et lancer des bateaux piégés télécommandés et des mines marines », a rapporté al-Maliki.

image

Un membre des garde-côtes yéménites passe devant un navire dans le port de Salif, le 13 mai 2019, dans la province d'al-Hodeidah. [AFP]

« Les Houthis utilisaient ces endroits pour lancer des opérations hostiles et terroristes menaçant les voies de navigation et le commerce international dans le détroit de Bab-el-Mandeb et le sud de la mer Rouge », a-t-il précisé.

En menant cette opération, la coalition arabe a pris « des mesures de précaution pour protéger les civils et les sites des Nations unies et des organisations non gouvernementales, qui sont situés à 2,1 kilomètres des lieux visés », a-t-il déclaré.

« La coalition poursuivra ses opérations militaires contre des cibles militaires légitimes, mais continuera en même temps à soutenir tous les efforts politiques visant à mettre en œuvre l'Accord de Stockholm et mettre fin au coup d'État », a affirmé al-Maliki.

Réponse aux attaques des Houthis

Cette opération de la coalition arabe est intervenue après une série d'attaques menées par les Houthis en mer Rouge et dans le détroit de Bab-el-Mandeb contre des pétroliers et d'autres navires, a déclaré l'analyste politique Faisal Ahmed à Al-Mashareq.

Il a indiqué qu'il était probable que des attaques de cette nature se poursuivent malgré l'opération de la coalition, « car l'Iran continue à faire passer illégalement des armes, des explosifs et des drones aux Houthis par le biais des ports d'al-Hodeidah et de Salif ».

« L'Accord de Stockholm, signé il y a environ quatorze mois, a donné aux Houthis une chance de se regrouper et d'utiliser al-Hodeidah et ses ports, y compris Salif, pour mettre en œuvre le programme de l'Iran dans la région », a-t-il déclaré.

La milice a utilisé ces zones comme rampe de lancement pour des opérations militaires visant l'Arabie saoudite et menaçant la navigation et le commerce international, a-t-il ajouté.

« Des ateliers d'assemblage et de lancement de bateaux piégés télécommandés et de mines marines se trouvent partout à al-Hodeidah et Salif », a-t-il rapporté.

« Les lieux ciblés sont à deux kilomètres des quartiers résidentiels », a-t-il déclaré, notant que « la stratégie des Houthis est de placer ces ateliers dans des zones résidentielles ».

Cela fait qu'ils ne peuvent pas être pris pour cible par crainte de pertes civiles, a-t-il déclaré.

« La coalition doit intensifier ses opérations de reconnaissance et surveiller les routes maritimes pour mettre fin à la contrebande d'armes iraniennes vers les Houthis », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500