Criminalité et Justice |

L’Égypte exécute 8 hommes au sujet des explosions d'églises

AFP

image

Des membres d'un cortège ténèbre portent une des victimes d'une explosion à l'église chrétienne copte Saint-Marc en Alexandrie la veille lors de funérailles au monastère de Mar Mina dans la ville de Borg El-Arab, à l'est d'Alexandrie le 10 avril 2017. [Mohamed al-Shahed/AFP]

L'Égypte a exécute huit hommes condamnés à mort au sujet des attentats mortels contre des églises et un point de contrôle de la police revendiqués par « l’État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS), ont affirmé des sources judiciaires et médicales mardi 25 février.

Les condamnés, dont le dernier appel contre la peine de mort a été rejeté en mai de l'année dernière, ont été exécutés à l'aube lundi, selon les sources.

Ils étaient parmi les 17 détenus qui ont été condamnés à mort par un tribunal militaire en octobre 2018 pour leurs rôles dans les attaques sur des églises en Alexandrie, le Caire et Tanta et un point de contrôle de la police au sud-ouest de l’Égypte, a affirmé une source judiciaire à l'AFP.

Les neufs autres ont été jugés par contumace et sont toujours en fuite.

Les quatre attaques en 2016 et 2017, ciblant dans la plupart les chrétiens, ont tué un total de 88 personnes.

La minorité chrétienne copte constitue entre 10 et 15% de la population égyptienne de 100 million habitants et a été particulièrement ciblée par l'EIIS.

Aimez-vous cet article?
4
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha