Sécurité

Des gardes du corps du ministre yéménite tués dans l'explosion d'un convoi

AFP

image

Un membre de la tribu yéménite des comités de résistance populaire progouvernementaux tient un drapeau yéménite dans le camp de Nehm à l'ouest de la ville de Marib, sur cette photo d'archive du 11 février 2016. [Abdullah al-Qadry / AFP]

Huit gardes du corps du ministre de la Défense du Yémen ont été tués mercredi 19 février lorsque leur véhicule a heurté une mine à l'est de Sanaa, dans une explosion qui n'a pas blessé le responsable, a indiqué une source du ministère.

Le ministre de la Défense, le général Mohammed Ali al-Maqdishi, était dans la province de Marib mercredi pour visiter l'une des principales lignes de front du conflit au Yémen.

Le gouvernement yéménite, soutenu par la coalition arabe, lutte contre les Houthis soutenus par l'Iran (Ansarallah) depuis 2014.

"Un véhicule accompagnant celui du ministre de la Défense a été frappé par une explosion", a indiqué une source du ministère de la Défense, ajoutant que huit de ses gardes avaient été tués.

"Rien n'est arrivé au ministre", a indiqué la source.

Des responsables militaires progouvernementaux ont déclaré fin janvier que les Houthis avaient fait des gains contre les forces yéménites au nord et à l'est de Sanaa, s'emparant d'une route stratégique.

La route relie Sanaa aux provinces de Marib, à l'est, et d'al-Jawf au nord.

Avant la dernière recrudescence des combats, al-Jawf était principalement contrôlé par les Houthis, la capitale provinciale étant toujours entre les mains du gouvernement.

La province de Marib, y compris sa capitale, est sous le contrôle du gouvernement.

La reprise des combats, qui a éclaté il y a plusieurs semaines, comprenaitune frappe de missiles le 18 janvier sur un camp militaire progouvernementalqui a tué 116 personnes.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Il pèse 200 kilogrammes et ils n'ont pas pu le tuer, tandis qu'Aboul Yamama pèse 40 kilogrammes et ils ont pu le tuer! Arrêtez de tromper les gens, o, menteurs!

Répondre