Sécurité |

Les forces égyptiennes repoussent une attaque contre un point de contrôle au Nord du Sinaï

Par Mohammed Mahmoud au Caire

image

Le chef d'état-major des forces armées égyptiennes le lieutenant-général Mohamed Farid visite le Nord du Sinaï le 8 février. [Photo fournie par le ministère égyptien de la Défense]

Les forces de sécurité égyptiennes ont dominé dimanche 9 février dans leurs efforts pour repousser une attaque mortelle dans un point de contrôle au Nord du Sinaï, ont indiqué les forces armées.

« A 17h dimanche, le personnel des forces armées ont réussi à déjouer une attaque terroriste sur un point de contrôle de sécurité au Nord du Sinaï», a indiqué le porte-parole militaire Tamer al-Refaie.

« Grâce à la vigilance des soldats, le personnel surveillant le point de contrôle ont repoussé les terroristes, se sont affrontés à eux et tué 10 d'entre eux», a-t-il précisé dans un communiqué.

image

Le chef d'état-major des forces armées égyptiennes le lieutenant-général Mohamed Farid un des officiers participant dans des opérations antiterroristes lors d'une visite le 8 février au Nord du Sinaï. [Photo fournie par le ministère égyptien de la Défense]

Elles ont également détruit un véhicule à quatre roues motrices utilisées par les attaquants, a-t-il affirmé.

Sept membres des forces de sécurité ont été tués ou blessés dans les affrontements.

Les victimes étaient de plusieurs rangs, y compris deux officiers, selon une brève déclaration publiée sur la page Facebook, a rapporté l'AFP.

Au lendemain de l'attaque, « les forces armées et la police ont confirmé qu'elles continueront leurs efforts pour éradiquer le terrorisme », a déclaré al-Refaie.

La sécurité au Nord du Sinaï

Un jour avant l'incident, le chef d'état-major des forces armées égyptiennes le lieutenant général Mohamed Farid a visité le Nord du Sinaï, où il a inspecté un nombre de points de contrôle et les installations de sécurité le long des grandes artères.

« Il a également fait le suivi sur le progrès des opérations militaires et les mesures de sécurité du centre des opérations permanentes à al-Arish», a signalé al-Refaie.

Le centre « menait sa mission » dans la mise en œuvre des plans de sécurité destinés à éliminer le terrorisme et à renforcer le contrôle de sécurité au Sinaï, a-t-il ajouté.

Les forces de l'armée et de la police égyptiennes étaient vigilantes à sécuriser tous les emplacements stratégiques au Nord du Sinaï, a précisé le général de division Nagi Shahud, un conseiller à l'Académie militaire Nasser.

« La coordination de haut niveau entre l'armée et la police dans le partage de renseignements est un facteur décisif à déjouer les opérations terroristes et à mener les attaques préventives à confronter les complots terroristes», a-t-il martelé.

En conduisant des actes de terrorisme, poursuit-il, les groupes extrémistes sapent la stabilité et la sécurité de l'état et la sécurité des citoyens égyptiens.

Les forces égyptiennes « n'arrêteront pas jusqu'à élimination du terrorisme une fois pour toutes dans le SinaÏ », a-t-il fait savoir. « Mais c'est un long combat et a plusieurs dimensions. »

« C'est ce que l'État est en train de faire maintenant, en combattant le terrorisme à travers les mesures de sécurité et autres mesures intellectuelles contre l'idéologie takfiri, » a-t-il noté.

Fort soutien public

Les résidents du Nord du Sinaï et d'autres provinces égyptiennes ont prouvé ces dernières années qu'ils sont aux côtés des forces égyptiennes dans leurs efforts à éradiquer des groupes tels que « l'Etat islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

Ils soutiennent les efforts et les sacrifices des forces de l'armée et de la police à cet égard, ont expliqué des observateurs à Al-Mashareq.

Les groupes extrémistes « essayent farouchement de semer la pagaille et la destruction partout », a annoncé l'Observatoire égyptien des Fatwa relevant de Dar al-Iftaa dans un communiqué.

Mais le personnel militaire égyptien confrontent « fermement et courageusement » l'activité criminelle des extrémistes, et risquent leurs vies pour « notre chère Egypte », a indiqué le communiqué de l'Observatoire des Fatwa.

« Le peuple égyptien regarde avec une grande appréciation et fierté les sacrifices précieux et le sang que l'armée et les policiers offrent en accomplissant leur devoir national d'éliminer les groupes terroristes», a-t-il fait savoir.

Grâce à leurs efforts, le Sinaï sera débarrassé des « cachettes et gangs terroristes et leur résidus pour que l’Égypte puisse jouir de la sécurité et de la stabilité », a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha