Terrorisme |

Une attaque Houthi au missile sur un député yéménite tue 2 dont un enfant

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden et l'AFP

image

Un partisan Houthi chante des slogans en tenant sur son épaule un fusil d'assaut Kalashnikov lors d'une réunion tribale à Sanaa le 21septembre. [Mohammed Huwais/AFP]

Une attaque au missile par les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran sur la maison d'un législateur yéménite a tué deux de ses proches mercredi 22 janvier, attirant la condamnation de l'ONU après une attaque récente dans la zone qui a fait 116 morts.

L'attaque a ciblé mercredi soir la maison du député Mossad Hussein al-Sawadi dans la province de Marib, à l'est de Sanaa, tuant sa belle-fille et sa petite fille âgée de 16 ans, selon l'agence de presse officielle Saba.

« Al-Sawadi a été gravement blessé ainsi que trois autres membres (de sa famille)», a indiqué Hussein al-Huleissi, directeur du département des enquêtes criminelles à Marib.

« La frappe a détruit entièrement la maison causant la panique dans le quartier résidentiel», a-t-il confié.

L'envoyé de l'ONU au Yémen Martin Griffiths a condamné l'attaque et a appelé à mettre fin à l'escalade militaire récente au Yémen, qui survient après quelques mois de paix relative.

« Cibler les députés et les zones civiles est inacceptable et contre le droit international», a-t-il écrit dans un tweet.

L'attaque est survenue après une frappe au missile attribuée aux Houthis qui a tué 116 personnes dont des civils dans une mosquée dans un camp militaire à Marib samedi.

Jeudi, les autorités à Marib ont annoncé qu'elles avaient démantelé deux deux « cellules » liées aux Houthis qui ont participé à la planification de l'attaque.

'Dépassement de toutes les lignes rouges'

Le ministre de l'Information Muammar al-Eryani a condamné l'attaque sur Twitter, accusant les Houthis de commettre des crimes terroristes contre les yéménites «pour venger l'assassinat du général de division Qassem Soleimani [commandant de la Force Quds-Corps des gardiens de la révolution islamique iranien] ».

« Ce crime a dépassé toutes les lignes rouges», a-t-il martelé, ajoutant qu'il a révélé la nature sanglante de la milice Houthi.

Les défaites militaires subies par les Houthis à Nahm, Sarwah et al-Jawf ces derniers jours ont poussé la milice à se venger, a expliqué l'analyste militaire le colonel Yahya Abou Hatem.

Des rapports de presse indiquent que cinq commandants Houthis de la famille al-Dulaimi, y compris Abbas al-Dulaimi, avaient été tués sur le front Nahm au nord-est de Sanaa, a-t-il annoncé dans un communiqué.

En outre, selon des rapports circulant Abdoul Khaliq al-Houthi, un jeune frère du chef Houthi Abdoul Malek al-Houthi, a été blessé dans une frappe aérienne de la coalition sur Nahm mercredi soir.

« Tous l'équipement et le personnel militaires mobilisés par les Houthis pendant un mois ont été détruits par l'armée nationale en quelques jours», a signalé Abou Hatem, qui est aussi le directeur des médias du 6e district militaire de l'armée.

Les forces yéménites gagnent du terrain

Les forces yéménites ont réalisé d'énormes succès sur les montagnes du district de Nahm, a fait savoir le commandant du 7e district militaire le général de division Muhsin al-Khobbi.

L’ennemi s'effondre et le moral de ses éléments est au plus bas, a-t-il dit dans un communiqué.

« Plusieurs commandants Houthis ont été tués dans les récentes batailles, et des dizaines de leurs éléments ont capitulé dès que les forces de l'armée nationale sont arrivées à leurs positions», a-t-il précisé.

« Les Houthis déplacent leurs éléments des fronts où les combats ont cessé vers le front de Nahm», a précisé l'analyste politique Faissal Ahmed.

Ils appellent les civils à rejoindre le combat à Nahm, dans une indication claire des lourdes pertes humaines et militaires subies par la milice, soit dans les combats actuels soit à travers des années de guerre, a-t-il dit.

Pour gagner la guerre, l'armée yéménite doit renforcer ses forces et leur fournir le soutien aérien de la coalition, et ouvrir de nouveaux fronts pour disperser les forces Houthis, a souligné Ahmed.

Aimez-vous cet article?
4
NON
1 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha

Vive la justice! Ô Dieu, donne la victoire à ta religion et à la sunna de ton prophète.

Répondre