Sécurité

Le partenariat entre le Koweït et l'OTAN renforce la sécurité régionale

Hussein Ibrahim au Koweït

image

Ces soldats de l'armée koweïtienne ont participé à des entraînements assurés au Centre régional OTAN-ICI au Koweït. [Photo fournie par la Kuwait News Agency]

Grâce à son partenariat en cours avec l'Initiative de coopération d'Istanbul de l'OTAN (OTAN-ICI), le Koweït a renforcé sa sécurité et celle d'autres États du Golfe membres contre les menaces communes, ont déclaré des analystes koweïtiens à Al-Mashareq.

Les États partenaires d'OTAN-ICI, à savoir le Koweït, Bahreïn, le Qatar et les Émirats arabes unis, se sont réunis lundi 16 décembre à Koweït City pour célébrer le 15e anniversaire de ce partenariat.

Les États membres coopèrent dans la lutte contre le terrorisme, la préparation aux catastrophes et les plans civils d'urgence, en plus de bénéficier de consultations, d'expertises, de formations et de renforcement de l'action militaire conjointe.

Ils participent également aux exercices de l'OTAN.

Le Koweït a été le premier État du Golfe à rejoindre l'ICI, a fait savoir à Al-Mashareq le colonel Hussein Issa, officier en retraite de l'armée koweïtienne, précisant que le centre régional de l'initiative est basé au Koweït.

L'importance géopolitique du Koweït l'a obligé à chercher une coopération dans les domaines de la sécurité, de la défense collective et de la gestion des crises, a expliqué Issa.

Le pays a participé activement aux ateliers et aux entraînements de l'OTAN, a-t-il indiqué, soulignant que 900 représentants de l'ICI et du CCG ont suivi une formation au centre régional d'OTAN-ICI au Koweït depuis son ouverture en 2017.

La coopération militaire entre le Koweït et l'OTAN est « la clé de la force du Golfe, car ces pays forment ensemble un rempart contre les ingérences flagrantes de l'Iran, qui essaie d'entraîner la région dans la guerre », a déclaré Issa.

Alors que le Koweït et d'autres États du Golfe renforcent leur coopération en matière de sécurité et consolident des partenariats comme celui-ci, l'Iran est de plus en plus isolé, ont indiqué des analystes.

Amélioration de la sécurité régionale

L'adhésion à l'ICI et l'ouverture du centre régional OTAN-ICI ont permis au Koweït d'atteindre plusieurs objectifs stratégiques, a expliqué à Al-Mashareq l'expert militaire et stratégique Mishari al-Husseini.

Il s'agit notamment de l'analyse stratégique, la préparation des urgences civiles et la coopération militaire, a-t-il précisé, notant que le Koweït cherche à renforcer la sécurité régionale et à encourager le dialogue et la résolution des conflits plutôt que l'intervention militaire.

« La sécurité maritime figure au premier rang des priorités du Koweït et de ses partenaires régionaux et internationaux », a-t-il déclaré, et ils travaillent ensemble à protéger les voies navigables internationales contre les menaces.

Le Koweït est un symbole du pouvoir de paix et de stabilité grâce aux efforts déployés par son dirigeant, Cheikh Sabah al-Ahmad Al Sabah, pour régler les différends et les conflits par la médiation, a indiqué le chercheur en sécurité et défense Jaber al-Ibrahim.

Ces efforts ont renforcé la position du Koweït auprès de la communauté arabe et internationale et lui ont valu les éloges de l'OTAN, a-t-il déclaré Al-Mashareq.

L'OTAN est l'alliance internationale la plus importante et la plus influente, mais elle doit encore renforcer ses mécanismes afin de véritablement dissuader les ambitions de l'Iran dans la région et l'empêcher de porter atteinte à sa sécurité, a-t-il affirmé.

« Au Koweït, nous souhaitons vivement renforcer nos relations avec l'OTAN et consolider l'ICI afin d'atteindre les grands objectifs pour lesquels elle a été fondée », a conclu al-Ibrahim.

Aimez-vous cet article?
0
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire