Politique

Les violations Houthis sapent l'accord de Stockholm selon les analystes

Par Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Des hommes yéménites affiliés aux Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran, portent des fusils d'assaut Kalashnikov lors d'une réunion de tribus à Sanaa, contrôlée par les Houthis, le 21 septembre. [Mohammed Huwais/AFP]

Les Houthis ont commis des violations récurrentes d'un accord de cessez-le-feu historique négocié par l'ONU l'année dernière, dans un signe qu'ils cherchent à servir les intérêts de l'Iran au détriment de la paix pour le Yémen et son peuple, ont affirmé des experts à Al-Mashareq.

L'accord de Stockholm , signé le 13 décembre entre les Houthis (Ansarallah) et le légitime gouvernement du Yémen a stipulé un cessez-le-feu à al-Hodeidah et le redéploiement mutuel des forces de la ville et des ports de Salif, Ras Issa et al-Hodeidah en 21 jours.

Selon l'accord, les deux parties devraient libérer environ 16 000 prisonniers de guerre.

Depuis sa signature, les Houthis ont commis environ 12 000 violationsde l'accord, ont indiqué des experts à Al-Mashareq en novembre.

Dans leurs violations récentes, les Houthis ont ciblé mardi 10 décembre des positions de l'armée avec des mortiers à al-Jabaliya dans le gouvernorat d'al-Tuhayat.

La milice a fait explosé al-Jah au district de Bayt al-Faqih, au sud de la province, avec l'artillerie lourde.

Les Houthis ont également visé avec des tirs de feu les quartiers résidentiels au district de Hays, causant la panique parmi la population civile.

'Les Houthis ne cherchent pas la paix'

Commentant l'exécution de l'accord de Stockholm une année après sa signature, le membre du comité général du Congés Général du Peuple (GPC), Adel al-Shujaa, a affirmé que les Houthis « font tout ce que [l'Iran] leur ordonne de faire, et ainsi ne seront engagés à la paix permanente que lorsqu'ils seront militairement vaincus ».

Les Houthis ont profité de l'accord et du cessez-le-feu pour reprendre leurs activités militaires, en particulier après que les combats sur les autres fronts ont arrêtés, ce qui leur a permis de redéployer la plupart de leurs combattants à al-Hodeidah, a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

Les Houthis ont sapé l'accord de Stockholm avec leurs violations récurrentes, a souligné l'analyste politique Faissal Ahmed, citant uneattaque Houthi récente sur une équipe du gouvernement yéménite travaillant dans le cadre du Comité de Coordination du Redéploiement présidé par l'ONU à al-Hodeidah.

Les Houthis ont attaqué le siège de l'équipe dans la ville portuaire avec un barrage de missiles et de drones le 28 novembre.

Les forces de la coalition arabe ont pu intercepté et détruire trois missiles balistiques et cinq drones utilisés par la milice.

L'interprétation des clauses de l'accord par les Houthis sert leurs propres intérêts qui s'alignent avec ceux de l'Iran « sans considération de la souffrance du peuple d'al-Hodeidah », a confié Ahmed à Al-Mashareq.

« La manière dont les Houthis ont jusqu'à présent traité l'Accord de Stockholm montre qu'ils ne sont pas sérieux sur l'établissement de la paix au Yémen», a-t-il ajouté.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500