Sécurité |

Les forces yéménites protègent les installations gouvernementales à Aden

Par Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Une voiture passe devant un immense panneau publicitaire portant le portrait du président yéménite Abd Rabbo Mansour Hadi sur une route principale de la ville portuaire d'Aden. [Saleh al-Obeidi / AFP]

En prévision du retour total du gouvernement yéménite à Aden, des forces yéménites chargées de sécuriser les locaux du gouvernement ont été envoyées pour protéger 42 institutions à Aden et Lahj, sous la supervision de la coalition arabe.

Cette décision fait suite à la signature de l'accord de Riyad le 5 novembre entre le gouvernement yéménite et le Conseil de transition du sud (STC).

En vertu de l'accord, le gouvernement retournera à Aden et les forces pro-gouvernementales et séparatistes du Sud seront placées sous l'autorité des ministères de la Défense et de l'Intérieur du Yémen.

Les membres d'une force de 1 000 hommes entraînés sous la supervision de la coalition arabe seront postés dans des bâtiments gouvernementaux, ainsi que dans des installations pétrolières et énergétiques à Aden et à Lahj, ont rapporté les médias.

La force a été déployée en coordination avec la coalition arabe et les forces de sécurité à Aden, a déclaré le général de brigade Ahmed bin Afif, qui commande la brigade chargée de protéger les installations du gouvernement.

Elle sera chargée de sécuriser les institutions gouvernementales qui ont rouvert et repris leurs opérations après les récents troubles, a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

Efforts pour restaurer la stabilité

La force a été déployée pour protéger certains bâtiments du gouvernement sous la supervision des forces saoudiennes, qui superviseront la mise en œuvre de l'accord de Riyad, a déclaré le gouverneur adjoint d'Aden, Ghassan al-Zamki, à Al-Mashareq.

“Ces forces relèvent toujours du STC jusqu'à ce qu'elles soient intégrées aux forces du ministère de l'Intérieur conformément à l'accord de Riyad", a-t-il signalé.

La Coalition arabe est le garant de l’accord de Riyad et elle supervisera l’intégration de ces forces dans les forces du ministère de l’Intérieur. À ce moment-là, elles relèveront du gouvernement, a-t-il expliqué.

Cela devrait prendre environ un mois, a-t-il indiqué.

Al-Zamki a souligné la nécessité pour le CTS de se conformer à la mise en œuvre de l'accord dans l'intervalle, afin de rétablir la stabilité, de restaurer les services et les infrastructures et de commencer les efforts de reconstruction.

Certains ministères et institutions ont repris le travail à Aden dimanche.

Aimez-vous cet article?
1
NON
2 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha

Si Dieu le veut, la vie et la sécurité retourneront à la capitale provisoire Aden, le port du brave Yémen, Aden de l'amour, de la stabilité et de la sécurité.

Répondre

Si Dieu le veut, la vie et la sécurité retourneront à Aden.

Répondre