Économie

L'amélioration de la sécurité renforce les projets de développement au Sinaï

Mohammed Mahmoud au Caire

image

Les travaux de construction de deux tunnels reliant la province de Port-Saïd à la péninsule du Sinaï ont récemment été achevés. Chaque tunnel a une capacité de 2000 véhicules par heure, avec une moyenne de 40 000 véhicules par jour. [Mohammed Mahmoud/Al-Mashareq]

Le gouvernement égyptien a intensifié ses efforts pour mener à bien un grand nombre de projets de développement dans le Sinaï Nord, où il mène une campagne visant à éradiquer « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS).

En début de mois, le président Abdel Fattah al-Sissi a annoncé que grâce à une « amélioration significative » de la sécurité, le processus de développement global dans le Sinaï progresse par « étapes concrètes ».

« Les habitants du Sinaï ont droit à la sécurité, à la sûreté et à la stabilité », a-t-il fait savoir dans une déclaration du 13 octobre, soulignant que la coopération entre les organismes publics et les habitants du Sinaï était nécessaire pour parvenir à un développement global.

L'État et les habitants du Sinaï partagent les mêmes intérêts, a-t-il ajouté.

image

Deux tunnels nouvellement construits, longs de quatre kilomètres et passant sous le canal de Suez, relieront la province méridionale de Port-Saïd à la péninsule du Sinaï. [Mohammed Mahmoud/Al-Mashareq]

Ces cinq dernières années, le gouvernement a investi des sommes importantes dans le développement du Sinaï, a-t-il indiqué, soulignant que l'amélioration de la situation et la réalisation de ces objectifs nécessiteront davantage d'efforts et de coopération de la part de toutes les parties.

Les projets de développement du Sinaï ont pour but d'améliorer les conditions de vie dans la péninsule et d'établir des communautés agricoles, industrielles et urbaines pour attirer de nouveaux résidents de la vallée du Nil, a-t-il expliqué.

Développement des ressources en eau

Quelques jours après la déclaration d'al-Sissi, le ministère des Ressources en eau et de l'Irrigation a annoncé le 19 octobre qu'il commencerait à pomper de l'eau traitée dans le canal Cheikh Jaber dans le Sinaï Nord.

Ce pompage contribuera à la récupération et à la mise en culture de près de 400 000 feddans (168 000 hectares) de terres agricoles, et s'inscrit dans le cadre de la stratégie globale de développement de l'État du Nord-Sinaï, a déclaré le ministère dans un communiqué.

L'Égypte a pour objectif de « construire et développer le Sinaï en fournissant des sources d'eau utilisant l'eau souterraine et de l'eau de mer dessalée, en recueillant l'eau de pluie et en réutilisant l'eau traitée », a-t-il détaillé.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un plan plus vaste visant à fournir des ressources en eau pure au Nord-Sinaï, a déclaré à Al-Mashareq Mohammed al-Sebai, porte-parole du ministère.

« Le ministère des Ressources en eau et de l'Irrigation s'occupe de l'approvisionnement en eau dans les zones du Sinaï où les infrastructures sont désormais en place », a-t-il indiqué.

Dans le Sud-Sinaï, plusieurs puits d'eau souterraine ont été forés, plusieurs grandes stations de traitement d'eau ont été construites, et un grand nombre de barrières de collecte d'eau de pluie ont été construites, a-t-il rapporté.

« Ces installations comprennent 59 barrages et digues, 19 réservoirs souterrains et quinze lacs artificiels, tout cela lors de la première phase, et des travaux sont en cours pour achever les contrats de la deuxième phase », a déclaré al-Sebai.

En ce qui concerne le Nord-Sinaï, le ministère a achevé la construction de huit barrages et digues et de quinze réservoirs souterrains, a-t-il poursuivi.

Les travaux de construction d'une barrière de réorientation et d'un canal industriel dans la zone d'Abou Tarifa ont été achevés pour protéger la ville de Nakhl des inondations, a-t-il ajouté.

Relier le Sinaï au continent

« La stratégie nationale de développement du Sinaï repose sur la transformation de la péninsule en une région attrayante pour les investissements », a déclaré à Al-Mashareq Hisham Ibrahim, expert en finances et en investissements.

Cet objectif est atteint « en tirant le meilleur parti de sa situation stratégique et de ses ressources naturelles », a-t-il expliqué.

Pour la première fois dans l'histoire de l'Égypte, des tunnels relieront le Sinaï au reste du pays pour faciliter le transit, les voyages et le commerce, ce qui encouragera les investisseurs, a indiqué Ibrahim.

Les projets de tunnels s'accompagnent d'un grand nombre de projets de développement et de construction de nouvelles routes reliant toutes les provinces au Sinaï, a-t-il déclaré.

Ceux-ci comprennent la route Tunnel-Charm el-Cheikh, qui réduit la distance entre Le Caire et la station touristique de Charm el-Cheikh à seulement 342 kilomètres, pour un trajet de seulement quatre heures.

« Le succès de la campagne militaire contre les groupes terroristes dans le Nord-Sinaï et la stabilisation de la situation dans cette région ont contribué à l'achèvement d'un grand nombre de projets de développement dans le Sinaï », a expliqué Ibrahim.

Ces efforts s'inscrivent dans le cadre du « plan global de l'État pour faire progresser cette région et en faire un environnement propice aux investissements », a-t-il déclaré.

Les tunnels accélèrent le commerce

Les travaux de construction de deux tunnels reliant la province de Port-Saïd à la péninsule du Sinaï ont récemment été achevés.

Ces nouveaux tunnels, longs de quatre kilomètres, qui passent sous le canal de Suez, et relient directement le sud de Port-Saïd au Sinaï.

Avant l'ouverture de ces tunnels, il fallait entre deux et cinq jours pour transporter des marchandises du continent à la péninsule.

Les tunnels, qui ont chacun une capacité de transit de 2000 véhicules par heure, avec une moyenne de 40 000 véhicules par jour, réduisent ce trajet à seulement 20 minutes.

Le projet vise à relancer le développement et l'activité commerciale à destination et en provenance du Sinaï, qui étaient auparavant limités aux points de passage exploités par l'autorité du canal de Suez, au pont al-Salam et au tunnel Martyr Ahmed Hamdi.

Al-Sissi a inauguré en mai deux tunnels qui relient la ville d'Ismaïlia, qui surplombe le canal de Suez, au Sinaï, pour faciliter le trafic et les activités commerciales.

Ces nouveaux tunnels permettent de relier le Sinaï au reste du pays.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Bonnes nouvelles. Je souhaite à notre chère Égypte plein de succès.

Répondre