Économie |

L'Égypte développe le village du Nord-Sinaï dévasté par une attaque de l'EIIS en 2017

Mohammed Mahmoud au Caire

image

Après les attaques de l'EIIS de novembre 2017 contre le village d'al-Raouda, dans le Nord-Sinaï, le gouvernement égyptien a lancé un plan de développement prévoyant la reconstruction de maisons résidentielles. [Al-Mashareq]

Les plans de développement d'un village du Nord-Sinaï dont la mosquée principale avait été prise pour cible par une attaque de « l'État islamique en Irak et en Syrie » (EIIS) il y a deux ans sont en cours et seront achevés d'ici décembre, selon des responsables égyptiens.

Le 24 novembre 2017, près d'une trentaine d'activistes en tenue de camouflage et arborant la bannière noire de l'EIIS ont encerclé la mosquée du village d'al-Raouda à Bir al-Abed, à environ 40 kilomètres à l'ouest d'al-Arish, la capitale provinciale, et ont massacré les fidèles pendant les prières du vendredi.

Cette attaque à l'arme à feu et à la bombe a causé la mort de 305 personnes, dont 27 enfants, et en a blessé 128.

image

Le plan du gouvernement visant à développer le village d'al-Raouda dans le Sinaï prévoit la construction et la réhabilitation de 767 maisons. [Al-Mashareq]

Le développement du village d'al-Raouda prévoit la construction et la réhabilitation de 767 maisons grâce à une coopération entre l'Agence de reconstruction du Nord-Sinaï et plusieurs organisations de la société civile, a déclaré dimanche 20 octobre le gouverneur du Nord-Sinaï Mohammed Abdoul Fadheel Shosha.

« Jusqu'à présent, ce sont quelque 538 maisons qui ont été entièrement réhabilitées et remises à leurs propriétaires, et les travaux sont en cours pour les maisons restantes », a-t-il poursuivi.

Le réseau d'eau du village est terminé, et 75 % des travaux d'un projet de réservoir terrestre de 1000 mètres cubes ont été achevés, a-t-il précisé.

« Un bâtiment de services de 400 mètres carrés sur deux étages pour les habitants est également terminé à 75 % », a déclaré Shosha.

« Nous construisons également une usine de sel de deux hectares, ainsi qu'un projet de production animale sur une superficie de 20 000 mètres carrés », a-t-il déclaré.

Une ferme piscicole d'une capacité de dix tonnes a été installée à proximité du village pour un coût de 380 000 livres égyptiennes (23 000 dollars), a-t-il fait savoir, ajoutant que vingt jeunes hommes du village avaient été engagés pour y travailler.

Lutter contre le terrorisme par la construction

Après l'attaque meurtrière de l'EIIS en 2017, le gouvernement s'était engagé à réhabiliter les infrastructures et les installations du village d'al-Raouda et à lancer des projets de petite taille pour créer des emplois pour les habitants.

« Le gouvernement a reconstruit le village après l'attaque terroriste », a déclaré le député Nader Moustafa à Al-Mashareq.

« La reconstruction d'al-Raouda en moins de deux ans est un exemple de la manière dont nous luttons contre le terrorisme destructeur par le développement et la construction », a-t-il poursuivi.

Le terrorisme sera vaincu par « l'unité et la réconciliation nationale, et le renoncement à l'idéologie extrémiste que les groupes extrémistes utilisent pour alimenter la violence », a conclu Moustafa.

Aimez-vous cet article?
1
NON

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire
Captcha