Sécurité |

Les forces armées renforcées par l'exercice Eager Lion

Noor al-Saleh à Amman

image

Le roi Abdallah de Jordanie salue les forces armées lors de l'exercice Eager Lion 2019, organisé par le royaume entre le 25 août et le 5 septembre. [Photo fournie par la Direction morale jordanienne]

Les soldats des pays participants qui se sont rendus en Jordanie pour prendre part à l'exercice militaire Eager Lion de 2019 se sont comportés avec aplomb, ont fait savoir les organisateurs.

L'exercice récemment terminé, qui s'est déroulé entre le 25 août et le 5 septembre, a « atteint les objectifs stratégiques et opérationnels qui lui avaient été fixés », a déclaré le général de brigade Mohammad Thalji, porte-parole d'Eager Lion.

L'un des principaux objectifs était d'améliorer la capacité des forces participantes à travailler ensemble pour faire face aux menaces communes à la sécurité, a-t-il indiqué, notant que cela avait été fait.

image

Les forces armées de trente pays ont participé à l'exercice Eager Lion 2019, qui comprenait un entraînement au combat sur terre, dans les airs et en mer. [Photo fournie par la Direction morale jordanienne]

image

Les forces armées participent à un exercice d'entraînement lors des manœuvres militaires Eager Lion 2019, organisées par le Royaume de Jordanie. [Photo fournie par la Direction morale jordanienne]

Trente pays partenaires ont pris part à cet exercice annuel organisé par les forces armées jordaniennes (FAJ) avec le soutien coordonné du personnel militaire américain.

Thalji a félicité les forces participantes pour le sérieux avec lequel elles ont abordé l'exercice et pour leurs bonnes performances pendant celui-ci.

Il a également salué la compétence dont les forces armées jordaniennes et américaines ont fait preuve dans l'organisation et la coordination de l'exercice d'une manière qui a « suscité l'intérêt régional et international ».

L'exercice simulait des opérations militaires conventionnelles et non conventionnelles de guerre moderne et visait à « favoriser de futurs partenariats entre les FAJ et les pays engagés dans la lutte contre le terrorisme », a-t-il expliqué.

Axé sur l'amélioration de la défense conjointe, l'un des principaux objectifs de l'exercice était « d'accroître la capacité des forces armées à comprendre les autres armées grâce à un entraînement de haut niveau comportant des objectifs stratégiques », a déclaré Thalji.

Entraînement au combat

Cette La formation a englobé un exercice de déploiement transfrontalier, qui a consisté à déplacer deux divisions avec toutes leurs armes, a rapporté à Al-Mashareq le général de brigade Hisham Khreisat, directeur de la Commission spéciale des communications de Jordanie.

Les forces spéciales antiterroristes ont parcouru une distance de plus de 400 kilomètres, ont chargé du personnel et de l'équipement dans un avion et sont revenues pour lancer des opérations de combat interarmées simulées.

En plus des exercices de transport stratégique, les forces participantes ont simulé des attaques contre des cibles terroristes derrière les lignes ennemies et se sont entraînées à monter des embuscades et à utiliser l'artillerie guidée par laser, a-t-il ajouté.

Elles ont également pris part à des exercices pour libérer des navires capturés par des pirates et désamorcer des mines marines.

Les soldats ont bénéficié d'une formation sur le Système de roquettes à haute mobilité (HIMARS), un lance-roquettes multiple monté sur véhicule qui peut être transporté rapidement d'une zone de combat à une autre par avion militaire.

L'évacuation sanitaire pendant les combats et la mise en place d'hôpitaux militaires de campagne sont un autre domaine dans lequel les participants ont reçu une formation, a indiqué Khreisat.

Déclarant que l'armée jordanienne « dispose des pleines capacités au combat militaire », Khreisat a conclu en indiquant qu'il s'attendait à ce que 41 pays participent à l'exercice de l'année prochaine.

Aimez-vous cet article?
0
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
Captcha