Droits de l'Homme |

Au Yémen, les Houthis détruisent des tonnes d'aide alimentaire

AFP

Les Houthis du Yémen détruisent des colis d'aide périmés du Programme alimentaire mondial à Sanaa le 27 août. [Mohammed Huwais/AFP]

Les Houthis du Yémen détruisent une cargaison de ce qui est selon eux de l'aide alimentaire périmée de l'ONU pour ce pays déchiré par la guerre et au bord de la famine. [Mohammed Huwais/AFP]

Les Houthis jette l'aide alimentaire périmée du Programme alimentaire mondial depuis un camion à Sanaa le 27 août. [Mohammed Huwais/AFP]

Un combattant des Houthis jette de l'aide alimentaire infestée d'insectes depuis un camion. L'aide alimentaire devait être livrée en novembre 2018, mais elle est restée pendant des mois à un poste de contrôle. [Mohammed Huwais/AFP]

Les Houthis (Ansarallah) du Yémen ont détruit mardi 27 août des tonnes d'aide alimentaire qui était selon eux périmée après être restée bloquée pendant des mois dans ce pays ravagé par la guerre et au bord de la famine.

Les Houthis soutenus par l'Iran, qui contrôlent Sanaa, ont utilisé des pelleteuses pour ouvrir des sacs de riz et de farine infestés d'asticots portant le logo du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU.

« Cette cargaison de nourriture était en train de périmer et était pleine de petits insectes [...] ce n'était même pas bon pour les animaux », a déclaré Majed Sari, un responsable houthi.

image

Les Houthis du Yémen détruisent des colis d'aide expirés du Programme alimentaire mondial à Sanaa le 27 août. [Mohammed Huwais/AFP]

Selon une source de l'ONU, l'aide devait être remise aux familles de la ville de Taez en novembre 2018.

Mais elle « a fini retenue à un poste de contrôle pendant des mois et des mois », a fait savoir la source à l'AFP.

Le Yémen était déjà le pays le plus pauvre du monde arabe avant le début du conflit actuel en 2015. Le conflit a depuis déclenché une malnutrition généralisée et ce que l'ONU appelle la pire crise humanitaire du monde.

Le PAM, qui déclare nourrir environ 11 millions de personnes par mois au Yémen, a interrompu les distributions dans le territoire contrôlé par les Houthis en juin à la suite d'accusations de « détournement de nourriture » à l'intention des civils yéménites.

Au début du mois d'août, il est parvenu à un accord pour reprendre les livraisons après que les Houthis aient offert des garanties concernant les bénéficiaires, a indiqué l'agence des Nations unies.

Besoin désespéré d'aide

La guerre a fait des dizaines de milliers de morts, selon des chiffres de l'ONU.

Plus de trois millions de personnes ont été déplacées, et environ deux tiers de la population du pays ont besoin d'aide, a déclaré l'organisation mondiale.

Un porte-parole du PAM a déclaré que l'agence distribue plus de 130 000 tonnes de nourriture chaque mois au Yémen malgré les « défis opérationnels » liés au conflit complexe.

« Le PAM a besoin d'un accès sans entrave à toutes les régions du pays, afin que nous puissions apporter une aide alimentaire à ceux qui en ont le plus besoin », a déclaré le porte-parole.

La semaine dernière, l'ONU a déclaré qu'elle cherchait désespérément des fonds au Yémen après avoir été contrainte d'arrêter les programmes d'aide en raison d'un manque de liquidités qui menace de réduire les livraisons alimentaires.

Plusieurs programmes « ont dû être interrompus ces dernières semaines, et de nombreux projets à grande échelle conçus pour aider les familles démunies et affamées n'ont pas pu être lancés », a déclaré Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU pour le Yémen.

Aimez-vous cet article?
4
NON
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire
form.captcha