Terrorisme

Échec d'une attaque d'al-Qaïda contre les forces de la Ceinture de sécurité à al-Mahfad

Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Des membres des forces de la Ceinture de sécurité du district d'al-Mahfad à Abyan trouvent des explosifs et des munitions laissés par des éléments d'al-Qaïda dans l'un des repaires du groupe dans les montagnes d'al-Khayala en mai. [Photo extraite de la page Facebook des forces de la Ceinture de sécurité d'al-Mahfad]

Des éléments d'al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) ont posé une bombe au bord d'une route principale dans le district d'al-Mahfad, dans la province d'Abyan, pour s'en prendre aux forces de la Ceinture de sécurité, jeudi 4 avril, mais l'attaque a échoué, a fait savoir un responsable local à Al-Mashareq.

Cet engin explosif improvisé (EEI) aurait pris pour cible le commandant du camp des forces de la Ceinture de sécurité d'al-Mahfad, Mohammed al-Kadash, alors que son convoi passait dans la région, a fait savoir le commandement de la Ceinture de sécurité dans un communiqué.

Mais cet EIIS a explosé avant que le convoi militaire ne l'atteigne, a-t-il précisé.

Des éléments d'al-Qaïda ont cherché à viser al-Kadash, qui n'était pas dans le convoi, en raison de sa campagne visant à débarrasser la province du groupe terroriste, a fait savoir à Al-Mashareq le maire d'al-Mahfad, Ahmed al-Rabie.

Ils ont récemment pris pour cible le frère d'al-Kadash, Ahmed al-Kadash, commandant de l'unité de réponse rapide des forces de la Ceinture de sécurité, a-t-il rapporté.

Cette attaque du 13 février utilisant un EEI avait causé la mort de trois soldats, dont Ahmed, et deux autres avaient été blessés.

En guise de réponse, les forces de la Ceinture de sécurité ont mené plus tard dans la même journée une opération militaire dans les montagnes entourant la zone d'où était provenue l'attaque d'al-Qaïda.

Les affrontements qui ont suivi ont duré plusieurs heures et causé la mort de huit éléments d'al-Qaïda.

Les membres d'al-Qaïda « cherchent à se venger des commandants de la Ceinture de sécurité qui ont lancé des opérations contre eux dans la province d'Abyan, en se concentrant particulièrement sur le district d'al-Mahfad, bastion du groupe pendant de nombreuses années », a indiqué al-Rabie.

Le groupe utilise des EEI pour attaquer des commandants, plutôt que de mener des confrontations militaires, « ce qui reflète l'état de faiblesse qu'il a atteint », a-t-il conclu.

Aimez-vous cet article?
2
0 COMMENTAIRE (S)
Politique Commentaire