Sécurité

La Force opérationnelle combinée 150 renforce la sécurité maritime régionale

Mohammed al-Jayyousi à Manama

image

Le 17 mars, alors qu'il rentrait au port le long de la côte d'Oman, le HMS Dragon a saisi 125 sacs de hachich à bord d'un navire qu'il suspectait transporter de la drogue. [Archive]

La Force opérationnelle combinée 150 (CTF 150) a joué un rôle essentiel dans la sécurisation de la navigation maritime pour tous les navires commerciaux traversant les eaux régionales, ont indiqué des experts du Golfe à Al-Mashareq.

La CTF 150 œuvre pour empêcher les groupes terroristes de gagner de l'argent en utilisant la haute mer pour transporter des marchandises illégales, y compris des stupéfiants et des armes, ont-ils déclaré.

Récemment, le destroyer HMS Dragon de la marine royale britannique a terminé ses opérations sous le commandement de la CTF 150 avec deux dernières saisies de drogue, avant de regagner son port d'attache de Portsmouth, en Angleterre.

Le 14 mars, ce destroyer de Type 45 a effectué sa septième saisie de drogue lorsque l'équipage a repéré un boutre en traversant le nord de la mer d'Arabie. Après être monté à bord du bateau et l'avoir fouillé, 224 kilos d'héroïne ont été trouvés.

image

Le bâtiment de guerre HMS Dragon de la marine royale britannique a effectué sa septième saisie de drogue au Moyen-Orient le 14 mars, pour un total de 190 millions de dollars depuis son déploiement. [Archive]

Quelques jours plus tard, le 17 mars, alors qu'il regagnait son port d'attache en passant au large d'Oman, le HMS Dragon a remarqué un autre boutre qu'il suspectait transporter de la drogue. La fouille du bateau a permis de saisir 125 sacs de hachich, pour un total de 2560 kilos.

Le destroyer détient désormais le record du nombre de saisies et de poids total pour un navire de la marine royale au Moyen-Orient, a indiqué un communiqué des Forces maritimes combinées (FMC).

Depuis son déploiement en septembre dernier, le HMS Dragon a saisi 15 246 kilos de hachich, 455 kilos d'héroïne et 9 kilos de méthamphétamines. La vente de ces drogues est une source de financement connue des groupes terroristes et réseaux criminels.

Dissuader les groupes terroristes et les criminels

Basée à Bahreïn, la CTF 150 est une force navale multinationale commandée par les FMC, une force de 33 nations assurant la sécurité sur près de 8,3 millions de kilomètres carrés d'eaux internationales et les voies de navigation parmi les plus importantes au monde.

« La CTF 150 a beaucoup fait pour protéger les côtes et les communautés contre les groupes terroristes, dans la région s'étendant du golfe Persique à la Corne de l'Afrique, en passant par la mer d'Arabie », a indiqué Mohammed Al Zalfa, analyste d'affaires politiques et ancien membre du conseil de la choura d'Arabie saoudite.

Ces groupes font du trafic de drogue, d'armes et de personnes, a-t-il rapporté à Al-Mashareq, ajoutant que les FMC sont devenus « une nécessité absolue pour garantir que les eaux territoriales sont protégées contre ces activités illégales ».

Les États membres des FMC « entreprennent des tâches gigantesques et ont déjoué de nombreuses tentatives de contrebande d'armes, de drogue et d'explosifs » par les eaux territoriales, a affirmé Al Zalfa.

L'Iran reste la plus grande menace dans ces eaux, a-t-il expliqué, car il « mène toutes sortes d'activités illégales, comme la contrebande de plusieurs types de drogue, d'armes et d'explosifs utilisés dans des attentats ».

Le régime iranien représente une menace constante pour tous les pays du monde, et pas seulement de la région, a-t-il souligné.

Le trafic de drogue profite aux groupes terroristes

« La région du Golfe et la Corne de l'Afrique comportent d'immenses étendues d'eau, et sans la CTF 150, les États de la région ne seraient pas en mesure de lutter contre les activités illégales », a fait savoir la journaliste bahreïnienne Tamam Abou Safi.

« Depuis des années, la Force opérationnelle combinée sécurise les eaux territoriales de la région, dans lesquelles elle a déjoué de nombreuses opérations illégales », a-t-elle déclaré à Al-Mashareq.

Elle a contribué à dissuader de façon significative les attaques de pirates dans la zone de la Corne de l'Afrique et à garantir la sécurité des voies de navigation et le passage ininterrompu des navires commerciaux et des pétroliers, a-t-elle indiqué.

« La Force opérationnelle combinée a également joué un rôle humanitaire en portant secours à des pêcheurs et des navires de pêche en perdition dans les eaux du Golfe, y compris des pêcheurs iraniens », a rapporté Abou Safi.

En septembre dernier, une frégate française opérant sous le commandement de la CTF 150 a saisi sept tonnes de hachich à destination du Yémen.

De plus, 1500 kilos d'héroïne et 4000 kilos de hachich présumés être destinés au Yémen ont été saisis en 2017, a-t-elle fait savoir.

Les profits générés par le trafic de drogue, qui a explosé depuis le début de la guerre au Yémen, servent à financer des activités terroristes en Afrique de l'Est et au Yémen, et les Houthis (Ansarallah) soutenus par l'Iran, a ajouté Abou Safi.

La CTF 150 fait beaucoup pour combattre le terrorisme en haute mer et empêcher les activités criminelles maritimes dans le sud de la mer Rouge, « en particulier dans le détroit de Bab el-Mandeb, le golfe d'Aden et la mer d'Arabie », a déclaré le journaliste bahreïnien Waleed Sabri.

La présence de la CTF 150 « apporte sécurité et stabilité et rassure la communauté maritime en garantissant un environnement stable et sûr pour le passage des navires commerciaux et de pêche dans la région », a-t-il déclaré à Al-Mashareq.

Aimez-vous cet article?

0 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500