Terrorisme

Les chefs de tribus d'Al-Mahfad s'unissent contre Al-Qaïda

Par Nabil Abdoullah al-Tamimi à Aden

image

Les forces gouvernementales yéménites marchent à Zinjibar, la capitale de la province du sud d'Abyan, le 16 août 2016, à la suite d'une offensive soutenue par des frappes aériennes de la coalition visant à reprendre la ville aux mains d'extrémistes d'al-Qaïda. [Saleh al-Obeidi / AFP]

Des dignitaires de la tribu principale du district d'al-Mahfad, dans la province abyenne du Yémen, ont annoncé dimanche qu'ils étaient unis contre Al-Qaïda après une série d'attaques qui ont tué de nombreux jeunes de la tribu, ont rapporté les médias locaux.

Lors de leur réunion de dimanche, des dignitaires de la tribu des Bakzam, dont les membres sont fortement concentrés à al-Mahfad, ont dénoncé les attaques d’Al-Qaïda contre les habitants de la tribu du district et les forces de la Ceinture de sécurité appuyées par les Émirats arabes unis.

Ils ont publié une déclaration commune appelant toutes les familles de la tribu Bakzam à "resserrer les rangs et à combattre le fléau dangereux qu'est Al-Qaïda dans le district d'Al Mahfad".

Les participants ont condamné les attaques du groupe contre les jeunes du district, selon le communiqué, soulignant une attaque du 13 février contre les forces de la ceinture de sécurité, au cours de laquelle trois soldats membres de la tribu Bakzam ont été tués.

Dialoguer avec les familles des éléments d’Al-Qaïda

"Les chefs de tribus ont décidé de former un comité pour discuter avec les familles des éléments d’Al-Qaïda afin de persuader leurs fils de renoncer au groupe et de revenir sur la bonne voie", a déclaré le directeur général d'Al Mahfad, Ahmed al-Rabie, à Al-Mashareq.

Si ces éléments refusent de le faire, des mesures punitives seront prises à l'encontre de leurs familles afin de faire pression sur eux, a-t-il déclaré.

"Nous en avons assez des attaques répétées contre le personnel de sécurité issu des tribus al-Mahfad", a-t-il souligné, "alors les tribus ont décidé de prendre des mesures pour soutenir les mesures de lutte contre le terrorisme de l'État".

"Il n'est plus acceptable qu'un membre de la tribu appartenant à Al-Qaïda cible les forces de sécurité, alors que sa famille jouit de la sécurité et de la stabilité parmi nous", a déclaré al-Rabie.

Aimez-vous cet article?

1 COMMENTAIRE (S)

Politique Commentaire * INDIQUE CHAMP NÉCESSAIRE 1500 / 1500

Pourquoi la famille doit-elle intervenir avec l'individu? Chacun a son propre point de vue différent.

Répondre